Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

[Partie 1/2] Ligue des Champions. Mikaël Silvestre : "C'est fantastique pour le Stade Rennais et la Bretagne"

-
Par , France Bleu Armorique

Mardi prochain, le Stade Rennais va disputer le premier match de Ligue des Champions de son histoire face à Krasnodar. Cette semaine, nous revenons sur cette compétition spéciale avec d'ancien rennais l'ayant disputée voir gagnée. Voici la 1ère partie de notre entretien avec Mikaël Silvestre.

Mikaël Silvestre a remporté la Ligue des Champions 2008 avec manchester United. Il est ici à droite de Cristiano Ronaldo pendant la célébration du titre
Mikaël Silvestre a remporté la Ligue des Champions 2008 avec manchester United. Il est ici à droite de Cristiano Ronaldo pendant la célébration du titre © Maxppp - Michael Steel/EPA

En 1998, il quittait Rennes sans signer professionnel pour rejoindre l'Inter Milan. Puis Mikaël Silvestre a conquis l'Europe, avec le grand Manchester de Sir Alex Ferguson, et avec l'étiquette de joueur formé au Stade Rennais. Jusqu'au Graal, en 2008, lorsqu'il soulève la première Ligue des Champions du club mancunien depuis 1999 à Moscou, à l'issue d'une mémorable séance de penaltys face au Chelsea de Petr Cech. Après sa retraite sportive, Mikaël Silvestre reviendra en Bretagne, comme chargé de mission auprès de René Ruello entre 2015 et 2016, le temps d'aider à l'éclosion d'un certain Ousmane Dembélé. Il occupe désormais une poste de direction au sein de la société d'agents Sports Invest UK. Entretien.

France Bleu Armorique : Quel regard portez-vous sur ce Stade Rennais qui s'apprête à disputer la première Ligue des Champions de son histoire ?

Mikaël Silvestre : C'est une belle récompense ! C'était imprévu, mais les circonstances que l'on connaît (l'arrêt du championnat à la 28e journée en raison de la crise sanitaire, NDLR) ont permis cette qualification. On ne va pas s'en plaindre ! Vu les parcours réalisés en Coupe de France et en championnat l'an passé, c'est la récompense de beaux efforts. C'est fantastique pour le Stade Rennais et pour la Bretagne !

FBA : Mikaël vous avez participé à la construction récente de ce club en tant que chargé de mission auprès de René Ruello, qu'est-ce qui fait selon vous qu'on le retrouve à ce niveau-là ?

Mikaël Silvestre : Je pense que le club a pris les bonnes décisions en terme de techniciens, parce que la locomotive c'est quand même l'équipe première. Sabri Lamouchi et Julien Stéphan sont de très bons techniciens. Après dans le recrutement il y a eu des bonnes pioches, des fois ça sourit, des fois ça ne sourit pas, mais là en l'occurrence il y a eu de très bonnes pioches. Et puis il y a eu l'éclosion de joueurs de l'académie, on pense bien sûr à Camavinga... Quand les étoiles sont alignées, ça sourit.

FBA : Une académie que vous connaissez bien, vous en êtes issu, vous parlez d'Eduardo Camavinga, vous avez connu Ousmane Dembélé que vous avez aidé à éclore récemment... Qu'est-ce qui fait la réussite de la formation rennaise aujourd'hui ?

Mikaël Silvestre : Il faut déjà tirer un grand coup de chapeau à la cellule de recrutement, qui fait un très bon boulot. Comme le club est en concurrence avec Lyon et Paris, Rennes ne se retrouve pas toujours avec les "premiers choix", puisque certains garçons ont tendance à aller vers les grosses écuries. Mais comme le club a prouvé que les jeunes pouvaient intégrer le groupe pro, même s'il y a eu un petit embouteillage à un moment donné, les recruteurs peuvent s'appuyer là-dessus. L'académie Rouge et Noir, qu'avait restructurée Landry Chauvin, a produit de très bons joueurs et ce sont toutes ses équipes qui sont mises en lumière quand un jeune joueur explose. La trajectoire de Camavinga est exceptionnelle, ce n'est pas le cas pour tous, mais c'est une marque de fabrique du Stade Rennais c'est sûr

France Bleu Armorique : On sent qu'il vous impressionne, vous le voyez déjà performer en Ligue des Champions ?

Mikaël Silvestre : Oui on le voit parce qu'il a déjà joué des affiches niveau Champions League. Il performe aussi au niveau international. C'est quelqu'un qui sera important dans le dispositif de Julien Stéphan dans cette compétition cette saison. Il joue sans peur, il s'appuie sur des qualités qui sont déjà assez fortes, notamment au niveau mental : il a très peu de ratés dans ses matchs, il les enchaîne très facilement. Là ce sera un rythme un peu différent, mais l'an dernier il a joué le jeudi et le dimanche sans trop de soucis donc je pense qu'il va franchir ce palier sans problème.

FBA : Vous avez vous aussi connu le haut niveau très jeune, en signant à l'Inter Milan à 21 ans, à Manchester à 22... Qu'est-ce qui fait qu'un joueur est prêt si tôt pour être performant à haute altitude ?

Mikaël Silvestre : Il faut déjà de bonnes qualités de base. Mais c'est avant tout mental. C'est dans la préparation, l'avant-match... Il est prédisposé, il fait preuve de maturité. C'est ce qui fait la différence et qu'un joueur arrive à maintenir son cap sans avoir de performances en dents de scie. Eduardo arrive à faire ça, je pense que c'était aussi mon cas, c'est le mental d'acier qui nous fait passer ces épreuves. Chaque match est une remise en question, il y a beaucoup de pression, et on se focalise sur notre préparation personnelle et sur le schéma collectif... C'est ce qui permet de rester humble et de prendre chaque match comme si c'était le premier. 

FBA : Vous avez fréquenté Julien Stéphan en 2015-2016, il venait de prendre la tête de l'équipe réserve du Stade Rennais. Quel souvenir vous gardez de lui, du technicien qu'il était ?

Mikaël Silvestre : Je trouvais Julien très simple dans ses causeries, il savait déjà faire passer son message aux joueurs. Je pense qu'il s'est amélioré avec l'expérience. Il avait des idées très claires, un plan de jeu bien défini, il sait appuyer sur les bons curseurs. C'est encore un jeune entraîneur, mais à l'époque on voyait déjà les prémices d'un entraîneur moderne, qui sait ce qu'il veut et comment gérer son effectif. Il peut en plus s'appuyer sur des jeunes qu'il a vu grandir à l'académie et c'est un plus pour lui.

FBA : Rennes va affronter Séville, Chelsea et Krasnodar dans son groupe de Ligue des Champions, quel objectif réaliste selon vous pour le club ?

Mikaël Silvestre : Honnêtement je pense qu'une deuxième place peut s'accrocher, surtout que Séville adore faire l'Europa League donc on va les laisser être reversés en Europa League (rires) ! Mais je crois que c'est réaliste de dire que le Stade Rennais peut accrocher la deuxième place derrière Chelsea. Je mets pas Séville devant. L'effectif a été étoffé, Rennes a deux campagnes d'Europa League consécutives ce qui permet de ne pas se présenter sans expérience... Certes c'est la première participation en Ligue des Champions mais à armes égales avec Séville, il faudra disputer cette deuxième place. Krasnodar devrait finir derrière Rennes. Mais je ne suis pas devin !

FBA : Qu'avez-vous pensé du début de saison du Stade Rennais en Ligue 1 ?

Mikaël Silvestre : Je l'ai trouvé très intéressant, d'autant plus que ce n'était pas facile avec le mercato encore ouvert. On sent une équipe qui a pris ses marques très rapidement, et qui continue sur son élan de la fin de saison dernière. Ils ont repris sur la même cadence, les nouveaux joueurs se sont intégrés rapidement donc ça promet pour la suite !

Retrouvez la deuxième partie de notre entretien avec Mikaël Silvestre dès 18h05 demain dans 100% Stade Rennais l'émission sur France Bleu Armorique, et dès 18h30 sur francebleu.fr. On fera un bond dans le passé et Mikaël Silvestre évoquera notamment ses souvenirs de Ligue des Champions et ses souvenirs de joueur du Stade Rennais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess