Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Vingt ans du doublé de l'AJA : les recettes d'un succès historique

-
Par , , France Bleu Auxerre

En 1996, l'AJA de Blanc, Martins, Violeau et consorts remportait la Coupe de France et le Championnat. France Bleu Auxerre vous propose cette semaine un reportage, chaque jour, pour revivre ce doublé unique dans l'histoire du club. Premier épisode : les recettes du succès.

Le capitaine Corentin Martins tenant la coupe de France en 1996
Le capitaine Corentin Martins tenant la coupe de France en 1996 © Reuters

Auxerre, France

En 1996, les Charbonnier, Blanc, Goma, Saïb, Lamouchi, Violeau, Martins ou Laslandes remportent la Coupe de France en battant Nîmes 2-1. Une semaine plus tard, le 11 mai, l'AJA est sacrée championne de France après un match nul 1-1 à Guingamp, grâce à un but de Diomède.

Guy Roux sprinte sur la pelouse de Guingamp

Dans les ingrédients du succès, il y a forcément la patte de Guy Roux. L'une des images fortes restera d'ailleurs son sprint inhabituel sur la pelouse de Guingamp, une fois le match terminé. "J'ai démarré de mon banc pour faire comprendre à mes joueurs que ça y était, racontait l'entraîneur de l'AJA en 1996. C'était le meilleur signal que je pouvais leur donner. Ils ne m'ont jamais vu démarrer à cette vitesse là !"

L'exploit est immense. En retard à la mi-parcours, l'AJA, aux matchs retours solides, grignote son retard sur le PSG, qui s'effondre. Guy Roux :  "On a douté quand on était à 11 points du PSG. On n'allait pas dire qu'on allait gagner... Certains chicanent par rapport à notre nombre de défaites, mais il faudrait aussi parler de notre nombre de victoires !"

"Une ambiance extraordinaire" - Lionel Charbonnier, gardien de l'AJA en 1996

Meilleure attaque, meilleure défense. L'AJA est pourtant le champion de France de ces 30 dernières années qui a le plus perdu : 10 défaites en 38 matchs. Mais l'équipe du gardien Lionel Charbonnier est une bande de potes. "Il y avait une ambiance extraordinaire, se souvient le portier. C'était l'année où tout le monde tirait dans le même sens. C'était l'année pour l'AJA de gagner quelque chose d'énorme".

En 1996, Kevin Thierry est adolescent. Il reste marqué par cette époque. "Au collège, tout le monde portait le maillot de l'AJA. Coquard, Blanc... A l'époque, les clubs du département jouaient tous en 4-3-3. C'était une philosophie. C'était nous." Le voici, l'autre secrès de ce succès : le schéma tactique de Guy Roux, avec ses fameux attaquants sur les côtés. Georges Goujon commentait ce doublé pour Radio France Auxerre : "Avec un marquage individuel et des schémas très simples, il y avait dans cette équipe une densité physique et technique, que l'on n'avait pas connu avant. Et qu'on n'a plus connu après."

épisode 1 : les ingrédients d'un doublé historique

→ 2e épisode mardi : Gérard Depardieu, le "gourou" du doublé

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu