Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'AS Nancy Lorraine célèbre ses 50 ans

50 ans de l'ASNL | 1967 ou le retour du football professionnel à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine
Nancy, France

A l'occasion des 50 ans de l'AS Nancy Lorraine, France Bleu vous propose jusqu'à la fin de saison de revenir sur les personnages et événements marquants de l'histoire du club au chardon qui lutte pour sa survie en Ligue 1 cette saison. Ce lundi, la création du club en 1967

Tifo des supporters de l'ASNL le 30 novembre 2016
Tifo des supporters de l'ASNL le 30 novembre 2016 © Maxppp - Alexandre MARCHI

La création de l'AS Nancy Lorraine, la ville la doit à Claude Cuny, un passionné de football qui vit mal la disparition du football de haut niveau à Nancy. Le FC Nancy, perclu de dette, a été liquidé en 1964. Et le football a disparu des écrans radars. C’est un dimanche d’automne 1966 que Claude Cuny a le déclic. Il se promène aux abords du stade du pont d’Essey, qui deviendra Marcel Picot, et voit l’équipement dépérir : une idée qu’il ne supporte pas.

Opération BP 17

Il se lance alors dans l’aventure, mais pour être certain qu’il n’est pas seul dans le bateau nancéien, il s'associe à l’Est républicain pour l'opération baptisée Boite postale 17 en demandant au grand public de dire si oui ou non, il veut d’un club professionnel à Nancy. Il y a aura 18.000 signatures de soutien, bien plus que ne l’espérait Claude Cuny. L’ancien joueur Olivier Rouyer se souvient parfaitement de ce moment, il n’avait que 12 ans :

Moi, le foot professionnel, je ne connaissais absolument pas [...] Mes parents ont donné 10 francs à l'époque, c'était magnifique, c'était parti, un engouement extraordinaire."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

La mayonnaise prend

L’engouement est là. Les pétitions circulent dans les usines notamment. Les initiatives se multiplient pour bâtir un club professionnel. Les promoteurs du projet se débrouillent pour réunir des fonds, ils vont par exemple vendre des porte-clés pour le cinquantenaire de la Coupe de France. Le stade de Tomblaine va accueillir plusieurs matchs qui vont permettre de faire rentrer de l’argent dans les caisses. Les premiers sponsors arrivent tout comme l'aide de la ville.

Ces porte-clés ont été vendus par la future ASNL pour financer sa création
Ces porte-clés ont été vendus par la future ASNL pour financer sa création © Radio France - Cédric Lieto

Le projet s'écroule

Il ne reste qu’une chose à obtenir, l’aval du comité du groupement des clubs pros, l'ancêtre de la ligue de football professionnel. La décision tombe le 11 juin 1967 : c’est non. Tout le projet s’écroule. Face aux protestations, le Groupement se ravise et autorise Nancy à débuter le championnat de 2e division. L’histoire veut que face à l’engouement autour du club, un envoyé de ce fameux groupement se soit excusé. L’AS Nancy Lorraine débute son championnat par une défaite (4-0 face à Béziers) mais Nancy termine à la 10e place au classement en fin de saison. Il faudra attendre la 3e saison du club pour voir l’ASNL accéder à l’élite du football français.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess