Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du FCSM

90 ans du FCSM : les souvenirs extraordinaires du président Plessis

vendredi 12 avril 2019 à 7:53 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Jean-Claude Plessis sera l'un des invités du FCSM à l'occasion des 90 ans du club qu'il a présidé de 1999 à 2008. D'abord hésitant à cause de la situation du club, il a finalement accepté l'invitation. Le coeur l'a emporté.

 Jean-Claude Plessis a marqué l'histoire du FCSM avec quatre titres sous sa présidence entre 1999 et 2008
Jean-Claude Plessis a marqué l'histoire du FCSM avec quatre titres sous sa présidence entre 1999 et 2008 © Maxppp - Lionel Vadam

Sochaux, France

Président emblématique du FCSM entre 1999 et 2008,  Jean-Claude Plessis fait partie des invités des 90 ans du FCSM ce vendredi à Bonal. L'ex président délégué avoue qu'il a hésité avant de répondre favorablement à l'invitation mais le coeur a parlé. " Je garde des souvenirs extraordinaires au FC Sochaux. Ca nous permettra de les rappeler, de radoter mais avec plaisir. Oui, j'ai hésité à venir car je ne suis pas content de ce qui se passe au club. Je regarde les matchs, je suis ce qui se passe et je reste en contact avec Omar Daf" indique Jean-Claude Plessis

Le président le plus titré de l'histoire du FCSM

Champion de D2 en 2001, vainqueur de la coupe de la Ligue en 2004, de la coupe de France et de la coupe Gambardella en 2007, Jean-Claude Plessis a été le président qui a apporté le plus de titres au FCSM. " J'en suis fier. Dans la rue, des gens me reconnaissent et pas qu'à Sochaux. L'autre jour au moment d'aller prendre un train, un jeune garçon est venu me demander un selfie car il était supporter de Sochaux. Partout en France, tout le monde est malheureux de ce qui se passe, les gens ont une grande sensibilité en parlant de Sochaux mais je me dis que les grands clubs ne meurent jamais".

Paille était un joueur merveilleux !

Jean-Claude Plessis a côtoyé de grands joueurs lorsqu'il était à la tête du FCSM : il cite la coqueluche Michael Isabey, Michaël Pagis, Pierre-Alain Frau ou encore Benoit Pedretti. Avant de devenir président, Jean-Claude Plessis avait un faible pour le regretté Stéphane Paille. " Quand je le voyais jouer, il avait tout. C'était la beauté sur le terrain, un joueur merveilleux et j'avoue que son décès m'a rendu très malheureux" se souvient le président Plessis.

Le dépôt de bilan est peut-être la seule solution !

La situation actuelle du FCSM avec l'actionnaire chinois à sa tête depuis 2015 inquiète et agace fortement Jean-Claude Plessis. Il devrait croiser le président chinois Wing-Sang Li ce vendredi soir dans les salons de Bonal. 

Pour Jean-Claude Plessis, "ce que fait Wing Sang Li avec Sochaux est incompréhensible !" - Maxppp
Pour Jean-Claude Plessis, "ce que fait Wing Sang Li avec Sochaux est incompréhensible !" © Maxppp - Lionel Vadam

" J'irai le saluer, je suis poli, il m'a invité. Ce que j'ai envie de lui dire, c'est ...pourquoi ? Que cherche t il ? Ce type va au match mais il ne fait rien pour que ça marche. Quand je vois d'autres investisseurs qui viennent de Chine, ils mettent de l'argent. Regardez à Auxerre, ça paiera un jour. Mais avec Mr Li, c'est la vrai dégringolade. Sochaux est dans une impasse. Il serait bien qu'il parte mais pour mettre qui ? Le dépôt de bilan est peut-être la seule solution" tranche l'ex président sochalien.

Un retour de Peugeot ? Je pense qu'on n'en est plus là

Nommé à la tête de PSA en 2014, Carlos Tavarés a vendu tout ce qui n'avait aucun rapport avec l'automobile. Le jour où le patron de PSA quitte son poste, Jean-Claude Plessis ne croit pas à un retour de Peugeot au FCSM. " Je pense qu'on n'en est plus là ! Tavarès, je ne crois qu'il ait l'intention de partir et si ça doit prendre quelques années, je ne pense que le club puisse tenir. C'est dommage parce que PSA s'est bien redressé. Ca ne peut se jouer qu'au niveau politique. Mais il n'y a pas beaucoup de sentiment dans le business" conclut Jean-Claude Plessis.

 Jean-Claude Plessis avec à sa droite l'entraineur Alain Perrin soulèvent la coupe de France en 2007 - Maxppp
Jean-Claude Plessis avec à sa droite l'entraineur Alain Perrin soulèvent la coupe de France en 2007 © Maxppp - Matthieu de Martignac