Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A cause du couvre-feu, les footballeurs de Leers chaussent les crampons aux aurores

-
Par , France Bleu Nord

En raison du couvre-feu à 18 heures, le club de football amateur de Leers (Nord) a opté cette semaine pour des entraînements très matinaux en vue du 6e tour de la Coupe de France prévu dimanche. Mardi et jeudi, les joueurs sont venus s’entraîner à...6 heures 30 du matin au lieu de 19 heures 45.

Les joueurs du Leers OS Football ont opté pour des entraînements très matinaux.
Les joueurs du Leers OS Football ont opté pour des entraînements très matinaux. © Radio France - Hélène Fromenty

Il n'y a pas que les commerçants et les restaurateurs qui doivent s'adapter au couvre-feu avancé à 18 heures. Les sportifs amateurs aussi en font les frais. Près de Roubaix (Nord), le club de football de Leers (R3), par exemple, a dû modifier son planning afin de préparer au mieux son match de Coupe de France, prévu dimanche contre Loon-Plage (R1). 

Alors qu'en temps normal les joueurs du Leers OS Football s’entraînent le soir, à 19 heures 45, cette semaine ils ont chaussé les crampons à 6 heures et demi du matin à deux reprises. 

A cette heure-là, mieux vaut bien se couvrir et commencer en douceur.
A cette heure-là, mieux vaut bien se couvrir et commencer en douceur. © Radio France - Hélène Fromenty

Pas évident de se motiver quand il fait nuit noire, qu'il pleut averse et qu'il fait 5 petits degrés comme ce jeudi matin ! Malgré tout, l'effectif est presque au complet : 17 joueurs sur une vingtaine s'agitent sur le pelouse synthétique. 

"Le réveil fait mal, mais finalement quand on est un peu passionné, on est vite dans le bain, commente l'un des Leersois Nicolas Barbosa en tout début de séance. On aime le sport, donc ça va ! "

Pas de dérogation pour le couvre-feu

Car la plupart des joueurs travaillent ou sont en cours toute la journée. Impossible donc de s’entraîner à un autre moment. 

"Moi je suis encore étudiant, donc je finis les cours à 18 heures et avec le couvre-feu on n'a pas eu de dérogation, explique Clément Mallengier, 22 ans. Donc on a sondé toute l'équipe, tout le monde était d'accord pour venir le matin. Dès qu'il faut jouer au foot, moi je suis là..."

Les gardiens de buts ne sont pas exemptés d'entrainement.
Les gardiens de buts ne sont pas exemptés d'entrainement. © Radio France - Hélène Fromenty

Pour ménager son effectif de si bonne heure, l’entraîneur a un peu adapté les exercices."On rallonge un peu l'échauffement, on fait quelque chose de plus progressif pour vraiment réveiller les organismes, détaille Thomas Alexandre. Mais ça reste des joueurs relativement jeunes, donc ils arrivent à se préparer rapidement."

Difficile d'être au top 

Malgré tout, dans le contexte sanitaire actuel, certains l'avouent : difficile de préparer un match de compétition, et d'être au top autant physiquement que mentalement. 

"C'est sûr que c'est différent de d'habitude, mais on se dit que c'est pareil pour l'adversaire, confie Emilien Bonnel entre deux dribles. Donc on se prépare comme on peut. On aura eu quatre entraînements avec contact et on a aussi une mise en place samedi avant le match. On verra comment ça se passe, mais on fait tout pour le gagner."

Un peu avant 8 heures, la séance est déjà terminée. Le jour se lève à peine, mais pour eux...la journée ne fait que commencer.

Dimanche 31 janvier 2021, Leers face à Loon-Plage, en 6e tour de Coupe de France. Coup d'envoi à 13 heures. En cas de victoire, les Leersois battront un record : ils n'ont jamais atteint le 7e tour de la compétition. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess