Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : À l'école de l'AJA

À L'ÉCOLE DE L'AJA - L'importance de la Coupe Gambardella

-
Par , France Bleu Auxerre

ÉPISODE 8 - Gros plan sur le poids, l'importance de la prestigieuse coupe Gambardella, la Coupe de France des jeunes, dans l'histoire de l'AJ Auxerre, qui détient le record de victoires (sept titres). Une compétition qui permet de promouvoir la formation auxerroise et d'attirer des jeunes.

L'AJA fière d'afficher son dernier succès en coupe Gambardella sur la façade de son centre de formation
L'AJA fière d'afficher son dernier succès en coupe Gambardella sur la façade de son centre de formation © Radio France - Bruno Blanzat

Bobigny, France

15H15, en ce dimanche après-midi venteux de janvier, en région parisienne. Les 19 ans auxerrois tentent de se sortir du piège tendu par Bobigny, qui évolue une division au-dessous, en régional. En jeu ? Un sésame pour les 1/16e de finale de la Coupe Gambardella, objectif majeur pour le club icaunais. 

On est à la mi-temps de cette rencontre dominée par les jeunes Auxerrois (2-0). Mais cela ne suffit pas à Jérémy Spender, leur entraîneur : "On fait une première mi-temps très moyenne. C'est un match où il devrait y avoir quatre, cinq buts d'écart si on joue à notre niveau", râle le technicien face à des joueurs qui ne bronchent pas. "Au milieu (du terrain), vous marchez. Dédé, tu as 100% de ballons perdus (etc...). Oh les gars, c'est insuffisant, je vous le redis. On doit aller chercher une qualif'. Vous faites un match amical!'"

A l'AJA, on ne rigole pas avec la Gambardella

Bernard David, le directeur du centre de formation a fait le déplacement en Seine-Saint-Denis et apparaît dans le vestiaire à la mi-temps : "C'est très important parce que 1, c'est la vitrine du club. 2, cela montre les valeurs et les ressources au niveau joueurs. 3, c'est l'ADN du club, on est le recordman etc...  Et on a besoin de joueurs pour alimenter l'équipe première. Et _quand on gagne la Gambardella ou que l'on va très loin, cela veut dire que l'on a des bons joueurs et que l'on est sur la bonne voie. Et ça permet effectivement d'attitrer des joueurs et de parents qui sont convaincus que l'on travaille bien_."

A 18 ans, Guillerme Carvalho vit sa première année à Auxerre. Buteur, face à Bobigny, d'un magnifique coup-franc, le brésilien mesure l'importance de cette compétition pour l'AJA. "On nous ne le dit pas forcément explique le milieu de terrain. On nous le fait comprendre un peu. Mais de toute façon, nous, les joueurs, on le sait déjà. Ils en parlent souvent de la Gambardella qu'ils ont gagnée, en 2014 je crois. Nous aussi on a cette pression de mieux faire ou faire pareil qu'eux et c'est une pression positive."

Les 19 ans de l'AJA l'ont emporté 2-0 à Bobigny, en 32èmes de finale de la coupe Gambardella - Radio France
Les 19 ans de l'AJA l'ont emporté 2-0 à Bobigny, en 32èmes de finale de la coupe Gambardella © Radio France - Bruno Blanzat

Remporter la Gambardella a changé la vie de Loïc Goujon, désormais professionnel

Aujourd'hui en équipe première, le défenseur Kenji Boto a soulevé la coupe argentée en 2014. Le dernier des 7 succès de l'AJA. Il sait qu'il doit transmettre le témoin. "Quand je les vois les jeunes, je leur dis "oh, je l'ai gagnée". Certains me disent: "je suis allé en quart de finale". Je leur réponds "c'est pas pareil" (sourire). Franchement, c'est quelque chose de la gagner."

"J'ai vu des joueurs pleurer après avoir été éliminés" — Daniel Rolland, ancien entraîneur des jeunes de l'AJA

Remporter la Gambardella a même changé la vie de Loïc Goujon, lui aussi professionnel, après avoir remporté la prestigieuse compétition (2014) avec son club formateur. "Depuis ce titre, dans ma tête, je ne suis plus le même joueur. J'ai pris conscience de mes qualités. Il y a aussi une notion de fierté. Mine de rien, c'est un titre national et on reste dans l'histoire du club."

Daniel Rolland a "aussi vu des joueurs pleurer quand ils avaient perdu en demi-finale ou en finale." L'ancien entraîneur des jeunes est Monsieur Gambardella à l'AJA avec quatre succès, de 1982 à 1993."Les joueurs étaient très très motivés par cette épreuve. _Dès le départ, quand on est monté de troisième division en deuxième division (dans les années 70'), déjà on brillait en Gambardella_. Avec des joueurs locaux, de l'Yonne, on sortait de la Bourgogne et on jouait au niveau national. Pour le club, c'était important. Pour vous dire, Guy Roux, qui n'aimait pas trop que l'on joue sur le terrain d'honneur. Et pour les premières Gambardella, en 85, en 86, on jouait sur le terrain d'honneur. Donc c'est tout le club qui accordait de l'importance à cette épreuve. Et souvent, de ces équipes Gambardella, beaucoup de joueurs ont ensuite joué en équipe professionnelle."

La Gambardella, primordiale pour l'AJ Auxerre

Ferreri, Basile Boli, Charbonnier, Cantona, Guerreiro, Dutuel, Prunier, Vahirua, Diomède, Mexès, Cissé... Tous ces futurs grands ont gagné la Gambardella avec l'AJA quand ils étaient encore petits. "Il y a quand même une ADN Auxerre." conclut Daniel Rolland. 30 ans après, la donne n'a pas changé. L'AJA mise toujours autant sur cette compétition de prestige pour les centres de formation. Neuf fois en finale, 13 fois en demi-finale, le club icaunais espère la remporter une 8e fois cette saison. Les joueurs de Jérémy Spender ont bien compris le message.

DÉCOUVREZ "À L'ÉCOLE DE L'AJA"

Choix de la station

France Bleu