Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Football DOSSIER : À l'école de l'AJA

À L'ÉCOLE DE L'AJA - Dans les pas du responsable du recrutement des futures pépites

-
Par , France Bleu Auxerre

ÉPISODE 7 - Dans ce nouvel épisode au cœur du centre de formation de l'AJ Auxerre, nous avons suivi, pendant une journée, Vincent Cabin, responsable du recrutement de l'académie auxerroise. Chaque week-end, il monte en région parisienne pour observer des matches de jeunes à la recherche de pépites.

Vincent Cabin passe ses week-ends à superviser de jeunes joueurs en région parisienne pour le compte de l'AJA
Vincent Cabin passe ses week-ends à superviser de jeunes joueurs en région parisienne pour le compte de l'AJA © Corbis - Bruno Blanzat

Brétigny-sur-Orge, France

Routier, recruteur, commercial, trois casquettes que coiffe Vincent Cabin presque chaque week-end. Routier, car le compteur du véhicule du boss du recrutement du centre de formation auxerrois prend 5000 kilomètres par mois. La grande majorité en région parisienne : "le deuxième plus gros bassin de recrutement du monde après celle de Rio", au Brésil.

Une fois en bord de pelouse, Vincent Cabin devient recruteur et part déjà à la pêche aux infos auprès des entraîneurs des joueurs et des équipes qu'il supervise. Des échanges important pour l'Auxerrois qui s'installe toujours dans un coin, dans son coin, à la recherche de profils bien précis. _"A des postes stratégiques défenseurs centraux, gardien de but, milieux de terrains défensifs, avants-centre, il faut de la taille sur le très haut niveau_" détaille le scout icaunais.

Pour connaître la taille, une fois adulte, d'un adolescent, l'AJA "a des astuces"

Mais pas simple de connaître la taille, une fois adulte, d'un adolescent de 14 ans : "On a des astuces. Quand ils viennent en détection à Auxerre, on travaille un peu sur l'ADN avec des tests athlétiques et on connaît leur taux de maturation révèle le recruteur. On sait comment ils vont être. Après, c'est le recul, l'expérience. Mais bon, il n'y a pas de vérité non plus. Je dis souvent : Si j'en recrute dix et que deux sont professionnels, j'ai bien fait mon boulot. Il faut rester humble, on fait aussi beaucoup d'erreurs."

En dix secondes, grâce à plus de vingt ans d'expérience, Vincent Cabin juge le profil, le potentiel d'un joueur. L'allure générale, la technique, le positionnement des pieds... L'important n'est pas qu'il soit bon maintenant, mais dans 5 ans. Pour Vincent Cabin "le gardien de Brétigny a un bon profil. A l'inverse de celui de Torcy. A mon avis, il n'a pas de marge."

Alors, Vincent Cabin saute de stade en stade, de match en match. Après 15 minutes à suivre son GPS, il débarque, sous une pluie battante, sur un autre match avec un objectif précis : voir un défenseur qui lui plaît depuis un moment. "Le joueur qu'on suit, c'est le numéro quatre. Il a un gros potentiel. Il va bientôt venir en détection, nos entraîneurs vont le découvrir. On va le voir un peu là."

Dès qu'il le peut, Vincent Cabin échange avec les entraineurs franciliens pour récupérer des informations - Radio France
Dès qu'il le peut, Vincent Cabin échange avec les entraineurs franciliens pour récupérer des informations © Radio France - Bruno Blanzat

A la fin du match, Vincent Cabin échange avec l’entraîneur.  "Il a bien grandi" lui dit le technicien francilien. "Il sera grand. Son père est grand, ses sœurs sont très grandes." Une info qui va presque faire la journée au détecteur de talent qui a quand même trouvé ce joueur "un peu tendre. Mais bon, ce sont des premières années."

"Je suis un bouleverseur (sic) de vie de famille" — Vincent Cabin, recruteur à l'AJ Auxerre

Quelques minutes plus tard, il croise aussi Oscar, un défenseur de 14 ans, qui vient de terminer son match et que l'AJA a déjà recruté. Vincent Cabin, devant ses parents, lui demande de ses nouvelles dans les secteurs du foot et de la scolarité.

Puis, le père de famille enfile son habit de VRP de l'AJA. Car Vincent Cabin est aussi un commercial lorsqu'il frappe à la porte du domicile d'un joueur de 12 ans. Le recruteur icaunais est accueilli par la maman d'Ilan avec qui il échange pendant une bonne heure, documents, dont un contrat, sortis sur la table du salon. "On vous fait une proposition pour Ilan pour les cinq prochaines années" lance en préambule, l'éducateur auxerrois. 

"Cela veut dire quoi, dès l'année prochaine ? coupe la maman. Oui dès l'année prochaine, mais il reste à Brétigny" lui explique Vincent Cabin. "On le laisse dans son cercle familial. Et on le récupère (à Auxerre) qu'à partir de la seconde." La maman est rassurée.

Dans les pas de Vincent Cabin en région parisienne

Lors de cet entretien, tout est évoqué : l'évolution sportive, le suivi scolaire, médical, la proximité géographique avec Auxerre, ou la prime à la signature qui reste confidentielle. "Il y a une prise en charge complète pour la scolarité et le foot. Vous, on va vous prendre des allers-retours. Il y aussi quelques améliorations pour Ilan." A la fin de l'entretien, Vincent Cabin met gentiment la pression. "Si vous êtes d'accord, on aimerait finaliser le dossier début janvier." Le recruteur rencontre rapidement Ilan, qu'il taquine.

Vincent Cabin peut superviser jusqu'à 10 matches par week-end! Ici, Brétigny-Torcy, en 15 ans - Radio France
Vincent Cabin peut superviser jusqu'à 10 matches par week-end! Ici, Brétigny-Torcy, en 15 ans © Radio France - Bruno Blanzat

"Je suis un bouleverseur (sic) de vie de famille résume le boss du recrutement des jeunes à l'AJA. "Je vais dans des familles et je leur dis, ben votre gamin, il peut avoir un potentiel pour être pro. Ce n'est pas sur qu'il y arrive mais si on fait tout et que lui a le mental, il peut y arriver. Après, il n'y a pas de vérité." 

30.000 footballeurs vus par les scouts de l'AJA chaque année pour une dizaine de recrutés

Sur le retour vers Auxerre, Vincent Cabin n'en a pas terminé: "Il faut appeler tous les collaborateurs pour qu'ils me fassent le rapport de ce qu'ils ont vu cet après-midi et leurs retours." L'un deux expliquent que "le gardien de Bobigny est extrêmement grand mais pas exceptionnel". Après plusieurs minutes d'échanges sur quelques joueurs, Vincent Cabin demande à ses recruteurs de faire des fiches sur les meilleurs éléments supervisés. Des fiches qui entreront dans le fichier de l'AJA fort de 300 noms.

Les recruteurs du centre de formation de l'AJA voient environs 30.000 footballeurs par an. Pour en attirer une dizaine, en moyenne, chaque année.

DÉCOUVREZ "À L'ÉCOLE DE L'AJA"