Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo : 13 départements en vigilance rouge canicule, 47 en vigilance orange aux orages

À mi-parcours, les féminines du Mans FC bien placées pour jouer la montée en D2

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Après avoir échoué en match de barrage l'an dernier, les féminines du Mans FC visent de nouveau la montée en D2. Actuellement deuxième de leur groupe de régional 1, elles sont dans la course. Avec un groupe un peu plus expérimenté que l'an dernier.

L'équipe féminines 2019-2020 du Mans FC
L'équipe féminines 2019-2020 du Mans FC - © Le Mans FC

Un coach limogé et une fuite massives de joueuses en 2016. Une relégation en championnat régional 1 (R1) en 2018. Pour les féminines du Mans FC, les dernières années ont été plutôt agitées. Et c'est une équipe en chantier que Damien Bollini a repris depuis la saison dernière, avec un groupe très jeune : "Je suis allé prendre des joueuses à droite, à gauche dans le club. Elles avaient toutes entre 16 et 22 ans, c'était nouveau pour la majorité du groupe, elles étaient un peu dans l'euphorie et il y a eu beaucoup de matchs à l'arrachée qui ont solidifié le groupe." À la clef, une première place au classement, mais un échec en match de barrage face à Nantes. 

Qu'importe : le club s'est donné trois saisons pour retrouver la D2. Une nouvelle campagne est donc en cours, avec l'expérience glanée la saison dernière. Et un peu plus de maturité grâce au renfort d'une poignée de joueuses plus expérimentées. À 34 ans, Claire Germain, ancienne de l'équipe ayant connu la D2 et la D1, passée depuis dans l'encadrement du club, a par exemple repris du service. Manon Ryba, 25 ans, elle, est arrivée cet été en provenance de l'Avant-garde caennaise : "Je voulais voir autre chose, avoir d'autres perspectives dans un club où on a une équipe masculine en Ligue 2. C'est beaucoup plus attractif de voir les équipements, le staff dont on dispose... Et puis bien sûr l'objectif D2. J'ai intégré le groupe dès le mois de juin, j'ai senti une équipe qui mettait bien plus d'intensité que celle où j'étais. On a de la jeunesse, de la fougue, mais aussi beaucoup de solidarité. Je pense qu'on peut faire quelque chose." 

Deuxièmes à deux points du leader angevin, les filles du Mans FC sont pour le moment bien dans la course, avec la meilleure défense (quatre buts encaissés en 12 matchs) et la deuxième meilleure attaque. "Mais on est encore à 50 %, on est parfois trop sur nos acquis", prévient le coach, Damien Bollini, qui revendique un degré d'exigence plus élevé que l'an dernier. Seul petit hic dans cette saison pour le moment réussie : l'équipe a perdu sa capitaine, Anaïs Gasnier, victime d'une rupture des ligaments croisés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess