Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

A Nantes, Zinedine Zidane attire tous les regards lors de l'hommage à Henri Michel

-
Par , France Bleu Loire Océan

D'anciennes stars du football rendaient hommage à Henri Michel, gloire du FC Nantes décédée il y a plus d'un an. Didier Drogba, Grégory Coupet ou encore Mickaël Landreau participaient à un tournoi de futsal à la H Arena ce samedi 29 juin. Mais celui que tous voulaient voir, c'était Zinedine Zidane

Lovens, fan de Zinedine Zidane dans les travées de la H Arena
Lovens, fan de Zinedine Zidane dans les travées de la H Arena © Radio France - Louis de Bergevin

Nantes, France

Les tribunes de la H Arena ont tremblé quand le speaker a annoncé le numéro 10 de l'équipe de France "Zinediiiiine ZIDAAAANE". Ce samedi 29 juin, des stars du football étaient réunies pour rendre hommage à Henri Michel, ancien canari, disparu le 24 avril 2018. Le but de cette soirée était de réunir des fonds pour lui ériger une statue. Mais celui qui a aimanté les regards, c'était bien l'entraîneur du Real de Madrid, Zinedine Zidane.

Un maillot de Zinedine Zidane dans les tribunes de la H Arena - Radio France
Un maillot de Zinedine Zidane dans les tribunes de la H Arena © Radio France - Louis de Bergevin

Dans les tribunes, on apercevait quelques maillots bleus, floqués du célèbre numéro 10. Certains supporters sont venus juste parce que le champion du monde 1998 était invité : "J'ai pris ma place il y a deux jours quand ils ont annoncé sa venue, parce qu'elle n'était pas prévue, reconnait Lowens, un fan inconditionnel. Donc dès que j'ai su qu'il venait, j'ai pris ma place, direct!"

Et il s'est préparé pour l'occasion, ajustant sa plus belle tenue, comme s'il venait à un mariage : "J'ai fait floquer mon maillot de Zidane aujourd'hui!" Revenu dans la tête d'un enfant émerveillé, ce supporter de l'équipe de France l'assure, tout en surenchère, sa soirée restera inoubliable : "je lui ai même touché la main quand il est passé en bas. Je ne vais plus me laver les mains."

C'est une légende, c'est simple, il y a Dieu, et il y a Zizou!" - Lowens, un fan de Zinedine Zidane

Juste une photo avec Zizou

Marina a même reçu un clin d’œil quand elle a montré sa pancarte à Zinedine Zidane - Radio France
Marina a même reçu un clin d’œil quand elle a montré sa pancarte à Zinedine Zidane © Radio France - Louis de Bergevin

Marina est entraîneur de foot à Saint-Sebastien. On peut comprendre que l'entraîneur du Real Madrid, l'une des meilleurs équipes au monde, soit son modèle : "C'est un joueur humble, et c'est rare des personnes comme lui", avance-t-elle, des étoiles dans les yeux. Au bord du terrain pendant les hymnes, elle brandit sa pancarte face à Zidane. 

Marina n'est qu'à quelques mètres des joueurs, et elle n'en revient pas : "C'est un rêve qui se réalise. Il est magnifique, élégant, comme sur le terrain"

Zinedine Zidane après le premier match - Radio France
Zinedine Zidane après le premier match © Radio France - Louis de Bergevin

Chaque fois que le numéro 10 des bleus touche le ballon, des applaudissements montent des tribunes. Il faut dire qu'il fait le spectacle, régalant avec des gestes techniques. Il inscrit même le premier but du tournoi, en avait-il vraiment besoin pour se mettre la salle dans la poche?

Ne pas oublier le vrai héros

Quand on lui demande ce qu'il pense de cet accueil plus que chaleureux, Zinedine Zidane répond sobrement "c'est bien" avec un grand sourire. Il préfère rendre hommage au vrai héros de la soirée : "Les gens sont venus aussi pour penser à lui, donc c'est bien."

Choix de la station

France Bleu