Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : FC Nantes : saison 2017-2018

"On a peur de disparaître avec le nouveau stade !" : l'inquiétude des commerçants ambulants de la Beaujoire à Nantes

mercredi 27 septembre 2017 à 17:02 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

Après l'annonce du projet de nouveau stade à la Beaujoire, à Nantes, prévu pour 2022, les représentants des dix-neuf commerçants ambulants, qui s'installent aux abords du stade chaque soir de match, se disent inquiets pour leur avenir, et demandent à "faire partie du projet" YelloPark.

Jean-Yves Hamon et Dominique Rabiller, représentants des commerçants ambulants de la Beaujoire
Jean-Yves Hamon et Dominique Rabiller, représentants des commerçants ambulants de la Beaujoire © Radio France - Antoine Denéchère

Nantes, France

L'annonce par Johanna Rolland, maire de Nantes, Waldemar Kita, président du FC Nantes, et Yoann Joubert, PDG du groupe nantais Réalités, du projet de nouveau stade à la Beaujoire, la semaine dernière, ne fait pas que des heureux. Les représentants des dix-neuf commerçants ambulants de la Beaujoire se disent aujourd'hui "sérieusement inquiets pour leur avenir". Chaque soir de match, ils disent participer "au folklore et à l'ambiance" aux abords du stade. Certains sont présents depuis le début de la Beaujoire en 1984, et ont repris une affaire familiale qui existait déjà avec le stade Marcel-Saupin ! Le président des commerçants Jean-Yves Hamon l'affirme : "certains soirs, on fait travailler 150 personnes sur nos stands, sans compter nos fournisseurs locaux !", sachant que pour la grande majorité des commerçants ambulants, il s'agit de la seule et unique activité.

Les commerçants demandent à rencontrer le président du FC Nantes

Mais l'annonce d'un stade flambant neuf pour 2022 (avec démarrage des travaux juste à côté de l'actuelle enceinte sportive) les angoisse. Ils disent ne pas avoir été associés ou informés, et souhaitent rencontrer le président du FCN Waldemar Kita, et la Ville de Nantes. Car aujourd'hui, leurs emplacements sont loués à la Ville moyennant finances : "cela représente entre 80 000 et 100 000 euros de revenus annuels" pour la collectivité, avance le président de l'association des commerçants Jean-Yves Hamon.

On espère que la Ville de Nantes nous soutiendra !"

"Le stade sera privé : ils pourront faire ce qu'ils veulent de nous, je pense", affirme un autre commerçant, Dominique Rabiller, présent à la Beaujoire depuis 1992. "On espère que la Ville nous soutiendra" ajoute-t-il. Contactée, Pascal Bolo, premier adjoint au maire de Nantes, "reconnaît qu'il faudra apporter des réponses et prendre en compte leur problématique dans le cadre du projet de stade", mais estime avoir "encore cinq ans pour traiter ce dossier".

Jean-Yves Hamon, président de l'association des commerçants ambulants de la Beaujoire