Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Adrien Thomasson (Strasbourg) : "En deuxième mi-temps, on leur a donné le match"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le milieu de terrain strasbourgeois Adrien Thomasson a livré une analyse très dure de l'échec de son équipe face à Lille (défaite 2 buts à 1 ce samedi à la Meinau). Il avait pourtant ouvert le score avant la pause, mais le Racing a ensuite craqué à deux reprises face à des Lillois révoltés.

Adrien Thomasson a ouvert le score dès la douzième minute face au LOSC de Mike Maignan
Adrien Thomasson a ouvert le score dès la douzième minute face au LOSC de Mike Maignan © AFP - ELYXANDRO CEGARRA

Le milieu de terrain Adrien Thomasson, auteur du seul but strasbourgeois de la soirée, était dur au moment d'évoquer la prestation des siens devant la presse : "J'ai beaucoup de regrets, _on leur a donné le match en deuxième mi-temps_. Il y a eu des erreurs de notre part, il n'y a pas de commentaires à faire. Ils ont été largement meilleurs que nous en deuxième mi-temps. C'est difficile ce soir, on aurait pu ambitionner de s'installer dans la première moitié de classement. On est ambitieux, on n'a pas envie de rester dans le ventre mou".

Lille n'a rien volé

L'entraîneur Thierry Laurey était moins sévère avec ses joueurs, il a regretté le manque de vigilance de son équipe en seconde période. Les Strasbourgeois ont encaissé le premier but sur corner et le deuxième sur un penalty, consécutif à une main de Lionel Carole dans la surface de réparation, comme mercredi en Coupe de la Ligue. "On a fait une bonne première période mais les Lillois avaient des possibilités, analyse Thierry Laurey. Plus le match avançait, plus Lille prenait le dessus. En deuxième période, ils sont venus avec plus de dynamisme dans leur jeu. On sentait que les situations étaient de plus en plus nombreuses. Le regret est d'avoir encaissé un but sur une phase arrêtée. On n'a pas été suffisamment vigilant, on n'a pas su garder les ballons qu'on a récupérés. On prend un but sur un penalty logique mais ce sont des petites erreurs qui coûtent cher. Eux ont eu l'efficacité qu'il fallait. On a vu une équipe qui a joué des matches de Ligue des champions avec toute la rigueur que cela réclame. Ça fait partie du jeu, ils ont su être efficaces quand on leur en a laissé la possibilité. Ça doit nous faire comprendre l'exigence de ces matches-là. Quand on mène 1-0, il faut savoir garder cet avantage. On savait que si on l'emportait, on faisait une bonne affaire. Mais il faut le reconnaître, on a souffert physiquement en deuxième période. Lille n'a rien volé."

Le LOSC est donc la première équipe à battre le Racing à deux reprises cette saison en Ligue 1.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu