Football

Ligue Europa | AEK Athènes - ASSE : un match déterminant pour la suite de la saison

Par Mahauld Granier, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 3 août 2016 à 19:12

Loïc Perrin à l'oeuvre, lors du match aller entre l'ASSE et l'AEK Athènes (O-0)
Loïc Perrin à l'oeuvre, lors du match aller entre l'ASSE et l'AEK Athènes (O-0) © Maxppp - CELIK ERKUL

Après un match aller poussif (0-0), les Verts auront la lourde tâche de se défaire des Grecs, chez eux à Athènes, au troisième tour préliminaire de la Ligue Europa, ce jeudi soir à 20 heures (heure française). Une élimination à ce stade de la compétition serait une vraie déconvenue pour le club.

Ce jeudi à 20 heures (heure française, 21 heures, heure grecque), les Verts auront au moins quatre-vingt-dix minutes pour convaincre au stade olympique d'Athènes. Tête de série lors de ce troisième tour préliminaire de la Ligue Europa, les joueurs de Christophe Galtier ont le plus dur à faire à l'extérieur, après avoir concédé le nul à domicile jeudi dernier. Plus de 30.000 supporters de l'AEK Athènes sont attendus pour le 200ème match du club lors d'une compétition européenne.

LIRE AUSSI - AEK Athènes - AS Saint-Etienne : moins de 200 supporters stéphanois attendus en Grèce

En chiffres d'abord : depuis trois saisons, l'ASSE a toujours au moins atteint les barrages de la Ligue Europa. Et surtout, les Verts sont en constante progression dans cette compétition : chaque année, ils passent un cap supplémentaire.

L'an dernier, ils avaient même atteint les seizièmes de finale. Tous les supporters des Verts se souviennent de cette cruelle défaite contre le FC Bâle (2-1). À l'inverse les Grecs n'ont pas participé à une coupe d'Europe depuis quatre saisons. Le naufrage économique du club les a écartés pendant plusieurs années de la scène européenne. Mais pour leur retour dans l'élite la saison passée, ils se sont immédiatement classés sur le podium.

Pour l'équipe de Christophe Galtier, ce serait donc une contre-performance sportive mais pas uniquement.

La Ligue Europa, un apport financier non-négligeable 

Se qualifier pour les phases de groupe rapporte au moins 2,4 millions d'euros à chaque club.Mettre fin dès maintenant à tous les espoirs de recevoir cette somme pourrait encore ralentir le rythme du mercato stéphanois. Et pour l'instant, seulement deux joueurs sont arrivés depuis la trêve estivale (Bryan Dabo de Montpellier et Cheikh M'Bengue).

Seul aspect avantageux d'une éventuelle élimination si tôt dans la compétition : les Verts pourraient se concentrer pleinement sur le championnat. L'an dernier, la fatigue des joueurs avait été souvent un argument pour expliquer leur manque de forme en fin de saison. Mais là encore, pas sûr que ce soit le scénario rêvé : ni pour le club ni pour ses supporters.

Pour ce match, le groupe des Verts est presque inchangé. À noter : Alexander Soderlund a été réintégré à l'effectif et Cheikh M'Bengue y fait sa première apparition.

Si l'ASSE se qualifie, le club devra jouer un match de barrage (18 et 25 août) avant d'accéder aux phases de poule.