Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Affaire Zahia : le procès de Ribéry et Benzema est reporté en janvier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le procès de Franck Ribéry et Karim Benzema qui s'est ouvert ce mardi a été reporté au 20 janvier 2014 par le tribunal correctionnel de Paris pour une question de procédure. Les deux footballeurs internationaux sont poursuivis pour avoir eu des relations sexuelles tarifiées avec l'ancienne call-girl Zahia alors qu'elle était mineure.

Depuis le début de l'affaire, Zahia a accédé à la notoriété et crée désormais de la lingerie.
Depuis le début de l'affaire, Zahia a accédé à la notoriété et crée désormais de la lingerie. © Maxppp

Il faudra attendre encore pour connaître l'épilogue judiciaire de "l'affaire Zahia". Le procès a été renvoyé ce mardi après-midi au 20 janvier prochain par le tribunal correctionnel de Paris pour une question de procédure. En cause : une question prioritaire de constitutionalité (QPC) portant sur le texte de loi sanctionnant le recours aux services d'une prostituée mineure. C'est sur la base de ce texte que sont poursuivis Karim Benzema et Franck Ribéry. Cette QPC a été soulevée par l'avocat de ce dernier, qui a estimé le texte imprécis.

Zahia, Ribéry, Benzema : absents du procès

C'est par le Zaman Café – bar de nuit, proche des Champs-Elysées à Paris – que le scandale a éclaté au grand jour. La police enquêtait sur des soupçons de proxénétisme autour de cet établissement. Juste après la Coupe du monde, le 20 juillet 2010, Franck Ribéry et Karim Benzema sont mis en examen pour "sollicitation de prostituée mineure".Trois ans plus tard, le procès s'est ouvert ce mardi avant donc d'être renvoyé. Les deux joueurs de l’équipe de France n'étaient pas sur le banc des accusés. L'avocat du milieu du Bayern avait prévenu que ce n'était pas la peine car il n'y a "pas de victime" et "pas d'accusation".

Zahia s'était constituée partie civile pour avoir accès au dossier et ne "souhaitait pas qu'on puisse dire n'importe quoi sur elle", selon son avocat Me Vaconsin, mais elle s'est depuis désistée. Citée en tant que témoin par le parquet, la jeune femme ne se présentera pas devant le tribunal, à moins que celui-ci ne l'exige expressément.

"Ils ne savaient pas tout"

Si le parquet de Paris a requis un non-lieu pour les deux stars du ballon rond, le juge a fait une lecture différente de l’affaire et a décidé en août dernier de les renvoyer devant le tribunal correctionnel. Le procès devra déterminer si les accusés ont bien payé pour avoir une relation sexuelle avec Zahia et s’ils savaient qu’elle était mineure.Ribéry reconnaît avoir fait venir la call-girl en 2009 à Munich – où il évolue en Allemagne – et confirme l’existence de rapports sexuels lors de soirées où était entre autres présent le beau-frère du milieu du Bayern, également renvoyé devant la justice. Quant à Karim Benzema, il nie en bloc la version de Zahia qui assure avoir couché avec lui moyennant de l’argent en 2008 après la soirée des Trophées UNFP.Pendant l'enquête, la jeune femme – qui depuis a accédé à la notoriété et s'est lancée dans la création de lingerie – a expliqué avoir menti sur son âge en affirmant qu'elle était majeure, ce qu’elle a redit dans une interview dimanche sur TF1 : "Non, ils ne savaient pas du tout".

Trois ans de prison et 45.000 euros d’amendes

Benzema, Ribéry et son beau-frère risquent gros : la sollicitation d’une prostituée mineure est passible de trois ans de prison et de 45.000 euros d’amendes. Parmi les cinq autres personnes qui comparaissent quant à elles pour proxénétisme aggravé - et encourent 10 ans de prison - figurent deux frères qui géraient le Zaman Café et un ancien candidat de l'émission "La nouvelle star", accusé d'avoir joué un rôle d'entremetteur rétribué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu