Football

Pour Guy Cotret, la non venue de Jean-Pierre Papin à l'AJA est une décision "de bon sens"

Par Denis Souilla et Thierry Boulant, France Bleu Auxerre mercredi 25 janvier 2017 à 14:31

Guy Cotret, président de l'AJ Auxerre
Guy Cotret, président de l'AJ Auxerre © Maxppp -

Guy Cotret, le président de l'AJ Auxerre, a choisi France Bleu Auxerre pour s'exprimer après la polémique liée à la venue de Jean-Pierre Papin au sein du club bourguignon, actuel 19e de Ligue 2. JPP ne viendra finalement ni en tant qu'entraîneur ni directeur sportif ou ambassadeur du club.

Pour quelles raisons la venue de Jean-Pierre Papin ne s'est-elle pas faite ? Est-ce une raison économique ou est-ce lié à la polémique qui a suivie l’annonce dans la presse de cette possibilité ?

"Vous avez noté que du côté de l'AJ Auxerre, nous n'avons participé à aucune polémique auxquelles vous faites référence. Quand on est dans le monde du football professionnel, il y a un certain nombre de choses à respecter notamment sur le plan économique, on ne vous laisse pas faire n'importe quoi. Il y a un organisme qui s'appelle la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion, ndlr) qui est garante du bon déroulement et de l'équité des compétitions, c'est à dire que la DNCG doit faire en sorte que la compétition ne soit pas perturbée par des problèmes économiques.

"Quand on est dans le monde du football professionnel, il y a un certain nombre de choses à respecter notamment sur le plan économique, on ne vous laisse pas faire n'importe quoi."

— Guy Cotret, président de l'AJ Auxerre

Or, le budget que j'ai présenté le 3 janvier ne tenait pas compte des conséquences financières de l'arrivée de Jean-Pierre Papin, de deux de ses adjoints et de cinq joueurs, qui quand même auraient bouleversé l’équilibre budgétaire. La situation financière de l'AJA reste précaire et même préoccupante. Le nouvel investisseur (James Zhou, ORG Packaging) a déjà fait son devoir en apportant quatre millions d'euros en augmentation de capital sur les six millions au total, ce qui m'a permis de présenter ce budget.

Les transferts de fonds répondent à un certains nombre de règles, notamment avec la Chine qui respecte ces règles. L'opération n'a donc pas pu se réaliser dans les délais."

La polémique a-t-elle joué dans le choix de ne pas faire venir Jean-Pierre Papin à l'AJ Auxerre ?

"La décision finale est aussi empreinte de bon sens. J'ai beaucoup échangé avec notre investisseur et il a reconnu qu'effectivement il y avait un différentiel culturel important entre le mode de fonctionnement en Chine dans ses entreprises et les règles particulières du monde du football. J'ai aussi indiqué combien, dans ce moment très difficile pour le club, il était nécessaire d'avoir beaucoup de sérénité et que tout cet enflamment autour du club pouvait nuire aux efforts que nous devons faire les uns et les autres."

AJ Auxerre : Guy Cotret, président de l'AJA, s'exprime pour la première fois sur l'affaire Jean-Pierre Papin

Vous n'étiez pas dans les pourparlers entre Jean-Pierre Papin et le propriétaire club. Êtes-vous blessé après avoir été mis de côté ?

"Cela ne fait jamais plaisir de ne pas être associé. J'ai compris aussi qu'il y avait un mode de fonctionnement qui était différent. J'ai beaucoup échangé aussi avec l'investisseur (James Zhou, ORG Packaging). Si je ne suis pas content, il faut que j'en tire les conséquences. J'ai compris aussi que son projet n'était pas que franco-français, il voulait développer la maque 'AJ Auxerre' et développer le football en Chine avec la construction de plusieurs centres de formation. Il lui fallait de la notoriété... Jean-Pierre Papin aurait pu aussi apporter cette notoriété."

"Cela ne fait jamais plaisir de ne pas être associé."

— Guy Cotret, président de l'AJ Auxerre

Avez-vous pensé à quitter le club ?

"Oui et non. Ce n'est pas très agréable comme situation. Je pense qu'il fallait assumer les responsabilités jusqu'au bout. Partir n'aurait été qu'une mauvaise décision dans la situation sportive dans laquelle le club se trouve."

Quand y-aura-t-il un directeur sportif à l'AJA ?

"Je suis incapable de répondre à cette question. Pour le moment, les pistes sur lesquelles on travaillait, et à cause de l'affaire que vous venez d'évoquer, n'ont pas été poursuivies donc je ne pense pas qu'il y ait une arrivée prochaine."

Attend-on d'autres recrues dans l'effectif auxerrois ?

"Je ne pense pas. Nous avons eu deux grosses recrues avec un potentiel important, des joueurs qui sont prêts à intégrer le groupe. Birama Touré l'a déjà fait pendant une heure la semaine dernière. Mohamed Yattara est très déterminé à bien rebondir chez nous. S'il y avait une troisième recrue, ce serait vraiment une recrue de fin de mercato, s'il y avait une bonne opportunité de prêt."

Jean-Pierre papin - Maxppp
Jean-Pierre papin © Maxppp -

À lire aussi