Football

AJ Auxerre : Jean-Pierre Papin s’en prend à Guy Roux

Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre et France Bleu jeudi 19 janvier 2017 à 17:03

Jean-Pierre Papin et Guy Roux
Jean-Pierre Papin et Guy Roux © Maxppp -

Alors que le flou le plus total règne à l’Abbé-Deschamps quant à sa venue en tant qu’entraîneur et directeur sportif, Jean-Pierre Papin règle ses comptes sur Internet. Et il tacle Guy Roux, notamment sur son âge.

Le feuilleton Papin qui secoue l’AJA depuis près d’une semaine n’est donc pas fini. Le Ballon d’Or 1991 avait annoncé lui-même sa venue, en tant que directeur sportif et entraîneur, mais depuis : c’est le silence radio. Jusqu’à ce message publié mercredi soir sur son compte Facebook. Un message très acide, dans lequel JPP règle ses comptes et lance quelques piques.

Guy Roux, l'ancien entraîneur emblématique de l'AJA, l'a dit plusieurs fois la semaine dernière : il est contre la venue de Jean-Pierre Papin en tant qu'entraîneur parce que Cédric Daury, l'entraîneur actuel, fait du bon boulot et parce que, selon Roux, Papin n'aurait pas un CV assez fourni en tant que technicien. Ces prises de position ont ete très mal vécues par l’intéressé qui répond sans fioritures : "Monsieur Guy Roux, vous m'insultez et parlez de moi de façon humiliante. Ne croyez pas que parce que je ne dis rien je ne le sais pas."

Une publication pleine de piques contre l'ancien coach de l'AJA. (capture d'ecran Facebook) - Aucun(e)
Une publication pleine de piques contre l'ancien coach de l'AJA. (capture d'ecran Facebook) -

Une phrase sur le "grand âge" de Guy Roux

L'ancien international rappelle ensuite son parcours et ses réussites en tant qu'entraineur. La montée de Strasbourg en Ligue 1 en 2007. La demi-saison à Châteauroux, en 2010, où il évite de justesse la relégation en National. "Votre grand âge vous l'a sans doute fait oublier" pique -t-il, avant de conclure sèchement : "Je vous pense très sincèrement sur la mauvaise pente. Vous me faites de la peine". Des propos que Guy Roux n'a pas voulu commenter.

La venue de JPP très incertaine

En tout cas, certaines sources proches du club affirment aujourd’hui que la venue de JPP est purement et simplement abandonnée. Une tendance lourde, « à 90% » dit un témoin dans le journal L‘Equipe, jeudi matin.

Si le projet est abandonné, c’est semble-t-il pour des raisons financières. Selon nos sources, la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), c’est à dire le gendarme financier du football, aurait estimé que le club n’avait pas de garanties financières suffisantes pour payer Papin. On parle d’un salaire d’un million d’euros par an sur deux ans. Cette information, le président du club, Guy Cotret ne l’a pas confirmée. A l’heure qu’il est, il affirme toujours que la DNCG ne lui a pas rendu son avis.

À lire aussi : AJA : le feuilleton Jean-Pierre Papin agace les supporters

Et pendant ce temps-là, sur le terrain...

On l’aura compris, l'ombre de Jean-Pierre Papin va encore peser sur le match de vendredi soir à l'Abbé-Deschamps. L'AJA reçoit Bourg-en-Bresse, pour la 21e journée de Ligue 2. Un adversaire en pleine réussite avec 8 matches consécutifs sans défaites. Auxerre, 19e et donc relégable, devra donc garder la tête froide et faire abstraction de tout ce qui perturbe.

"Il faut être volontaire, solide, se mettre en mode combattant pour défendre ses idées et son travail"

— Cédric Daury, l'entraineur de l'AJA

Se concentrer sur le sport, c'est ce que l'entraineur Cédric Daury a tenté de faire cette semaine. C'est aussi le message qu'il a donné à ses joueurs. "Il faut être concentré sur notre adversaire, sur ce qu’on a à faire. Ne pas se laisser perturber par autre chose" a-t-il martelé en conférence de presse. "Il faut être volontaire, solide, avoir le mental qui correspond à la situation se mettre en mode « combattant » pour défendre ses idées, son travail, un projet."

Le technicien, sur la sellette depuis près d’une semaine, conclut : "Je sens les joueurs très solidaires. Il faut en faire une force. Pour gagner. Contre notre adversaire : Bourg-En-Bresse".

À lire aussi