Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

AJA - Le cas Yanis Begraoui interroge

-
Par , France Bleu Auxerre

Yanis Begraoui (19 ans), présenté comme le grand espoir de l'AJA en attaque et meilleur buteur en préparation, n'a pas été convoqué contre Sochaux pour la reprise de la L2 (défaite 2-0). Le sera t-il pour le déplacement à Châteauroux samedi 29 août ? Le doute plane. Et le cas du joueur interroge.

Meilleur buteur de l'AJA en préparation, Yanis Begraoui n'avait pas été convoqué dans le groupe icaunais pour la reprise du championnat samedi 22 août contre Sochaux (défaite 2-0). Le sera-t-il pour la 2e journée de L2 à Châteauroux ? Suspense.
Meilleur buteur de l'AJA en préparation, Yanis Begraoui n'avait pas été convoqué dans le groupe icaunais pour la reprise du championnat samedi 22 août contre Sochaux (défaite 2-0). Le sera-t-il pour la 2e journée de L2 à Châteauroux ? Suspense. - Crédit photo : AJA

Y a-t-il un problème Yanis Begraoui à l'AJA ? C'est la question que de nombreux fans auxerrois se posent, notamment depuis le week-end dernier. 

Le joueur de 19 ans, présenté comme le grand espoir en attaque du club, n'a pas été convoqué dans le groupe contre Sochaux samedi 22 août pour la 1ère journée de Ligue 2 à l'Abbé-Deschamps (défaite 2-0). Et à l'époque, les supporters de l'AJA avaient fait part de leur incompréhension sur les réseaux sociaux, alors que Dejan Sorgic, concurrent au poste de n°9, était lui indisponible pour la rencontre, en quatorzaine après avoir été positif au Covid-19.

Jean-Marc Furlan explique son choix

Le cas Yanis Begraoui interroge. Et le sujet semble sensible. Quand on demande à Jean-Marc Furlan en conférence de presse après le revers contre Sochaux pourquoi l'avant-centre n'a pas été retenu pour la rencontre, le coach auxerrois répond d'abord laconiquement : "Ce qui a motivé ce choix, c'est ce qui se passe par rapport à ce que l'on vit à l'entraînement, dans le groupe... C'est le staff et moi qui décidons en fonction des performances des joueurs, c'est tout."

Pourtant, l'attaquant, fer de lance de la réserve de l'AJA où il a empilé les buts depuis son arrivée en 2017 à 16 ans en provenance de Brétigny, a été plutôt prolifique lors de la préparation estivale avec le groupe pro : 3 buts en 6 matches amicaux, meilleur scoreur de l'équipe. Mais ça ne semble pas suffire à l'entraîneur icaunais pour pouvoir prétendre tout de suite à une place sur la feuille de match. Et lorsqu'on le relance sur ce point, le technicien remet les choses en place. Avec le sourire, mais aussi fermeté.

"Dès qu'il s'agit d'un jeune du club, vous levez tous la tête et vous dîtes : 'Putain, mais nous, on a un centre de formation !' Hé, ça va, il y avait un autre jeune aussi qui jouait (contre Sochaux) ce soir : (Ousoumane) Camara. Il ne faut pas voir que ça. En aparté, je peux te dire aussi que Yanis est très intéressant, que c'est une belle personne... Après, sur ses trois buts, il en met un très beau contre Le Mans, à la 92e. Mais les deux autres (contre le Red Star et Créteil), il n'a plus qu'à les mettre au fond parce que c'est Sorgic qui fait le travail."

"Certainement que Yanis Begraoui aura sa chance" - Jean-Marc Furlan, entraîneur de l'AJA

Avant de conclure : "Votre interrogation est normale, quand on est un observateur extérieur. Je ne suis pas du tout étonné que de la façon dont vous voyez les choses, vous me posiez ce genre de question. Mais certainement que Yanis Begraoui aura sa chance."

Certes, la saison est assez longue pour que l'espoir icaunais dont le contrat se termine en juin prochain puisse avoir l'occasion de bousculer la concurrence (Mickaël Le Bihan, Dejan Sorgic, Kévin Fortuné voire Rémy Dugimont semblent devant lui dans la hiérarchie des attaquants). Mais il faut dire que l'histoire entre Yanis Begraoui et Jean-Marc Furlan à l'AJA n'a pas vraiment encore démarré. Depuis la prise de fonction de l'entraîneur lors de l'exercice précédent, la pépite auxerroise, qui s'éclate en sélections jeunes (7 buts en 21 matches des U17 aux U19), n'a disputé que 69 minutes en 3 matches de championnat (contre 230 minutes en 7 matches en 2018/2019). 

Le numéro 19 aura-t-il l'occasion d'augmenter son temps de jeu samedi 29 août à l'occasion du déplacement à Châteauroux (2e journée de Ligue 2) ? Une partie de la réponse se trouvera dans la composition du groupe pour la rencontre annoncée ce vendredi 28 août en soirée...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess