Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Mans FC en Ligue 2

Albert Cartier en pole pour entraîner Le Mans FC

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

A 59 ans, l'ancien coach de Metz et Sochaux n'a plus entraîné depuis son limogeage du Gazélec Ajaccio il y a un peu plus d'un an. Actuellement en discussion avec Le Mans FC, cet entraîneur expérimenté serait séduit par le challenge de maintenir le club en ligue 2. Et pourrait obtenir le job.

Albert Cartier sur le banc du Gazélec Ajaccio
Albert Cartier sur le banc du Gazélec Ajaccio © Maxppp - Thomas BREGARDIS

Depuis qu'il a perdu son poste au Gazélec Ajaccio, en novembre 2018, Albert Cartier n'a pas retouché un banc de touche. Quinze mois plus tard, et après plusieurs retours avortés, c'est donc au Mans FC qu'il pourrait revenir aux affaires pour une mission commando : maintenir le club en Ligue 2 à douze journées de la fin du championnat. D'après le site spécialisé maligue2.fr, le technicien a rencontré mardi le président du Mans FC, Thierry Gomez, toujours en quête d'un successeur à Richard Déziré. Et si d'autres entraîneurs ont été consultés, l'ex-Messin tiendrait la corde.

Né à Vesoul en 1960, Albert Cartier a d'abord été un solide défenseur central pendant 15 ans. De 1980 à 1995, il a passé sept saisons ans à Nancy, dont trois sous la houlette d'un certain... Arsène Wenger. Puis huit saisons à Metz, son club de cœur, avec lequel il remporta une coupe de France en 1988, et où il termina sa carrière au terme de 444 matchs professionnels. Dans la foulée, c'est à Metz qu'il entame sa carrière d'entraîneur, auprès de l'équipe réserve, puis de l'équipe première, avant d'être remercié au bout d'un an. 

Deux montées de suite avec Metz

Parti ensuite à Geugnon, puis à l'étranger pendant sept ans, principalement en première division belge, il retrouve le banc messin en 2012, au moment où le club vient de descendre en National. Deux saisons et deux montée plus tard, il retrouve la Ligue 1. Mais quitte le club l'année suivante sur une redescente en Ligue 2. Il s'engage ensuite à Sochaux, puis au GFC Ajaccio. Trois saisons où il joue le maintien jusqu'à son limogeage par le club corse en octobre 2018.

Réputé rigoureux et strict, Albert Cartier considère avant tout le rôle de coach comme celui d'un manager, capable de gérer un staff, qui doit savoir déléguer et écouter. Mais aussi trancher. Adepte du 4-4-2 et d'un jeu vertical (plutôt que de faire circuler la balle avec des passes latérales), il aime le football allemand offensif mais admire tout autant les techniciens italiens et leur sens tactique.

Nommé par ses pairs meilleur entraîneur de L2 en 2014, Albert Cartier souhaitait depuis plusieurs mois retrouver un banc. En octobre dernier, il avait signé en faveur de l'Etoile du Sahel en Tunisie, mais l'affaire avait capoté. En décembre, il avait rencontré le président de Seraing, le club satellite du FC Metz, en troisième division belge, sans que cela n'aboutisse. La troisième tentative, pour retrouver une Ligue 2 qu'il connaît bien, sera peut-être la bonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu