Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Alexander Djiku après la défaite de Strasbourg à Lille : "on a passé le match comme des fantômes"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le Racing Club de Strasbourg s'est logiquement incliné 2 à 0 à Lille ce mercredi soir. Les Strasbourgeois n'ont rien montré en attaque. Ils ont reconnu la nette supériorité des Dogues.

Alexander Djiku : "on a passé le match comme des fantômes"
Alexander Djiku : "on a passé le match comme des fantômes" © Maxppp -

Le défenseur central Alexander Djiku, très lucide, a eu la formule qui résume le mieux la prestation des Strasbourgeois à Lille (défaite 2 à 0, buts d'Osimhen et de Rémy) : "On est très déçus et très énervés contre nous-même. On a passé le match comme des fantômes. On a bien défendu au début, le but nous a très fait mal. On n'a pas tenté, on a déjoué vraiment. On n'a pas eu d'occasions contrairement aux autres matchs. Clairement, c'est un match à oublier".

La réaction d'Alexander Djiku

Des Strasbourgeois inoffensifs

L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey reconnaît lui aussi la nette supériorité des Lillois : "On a été je ne veux pas dire absents, mais on a manqué d'impact, on était quasiment inoffensifs, mais j'ai surtout envie de reconnaître la supériorité des Lillois. Je n'ai pas envie de parler de fatigue, de blessures, d'absences. Lille est un club qui a un gros budget, qui a des ambitions supérieures et nous on voit ça d'en bas, et ce soir on a été encore plus bas qu'en bas, par rapport à eux".  

La réaction de Thierry Laurey

Choix de la station

À venir dansDanssecondess