Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grippe aviaire : un cygne d'inquiétude à Monestier dans l'Allier

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Une zone de contrôle temporaire a été mise en place à la suite de la confirmation d’un cas d’influenza aviaire hautement pathogène (H5N8) dans la faune sauvage détecté sur la commune de Monestier.

Illustration : autopsie d'un cygne tuberculé
Illustration : autopsie d'un cygne tuberculé © Maxppp - Patrice Saucourt

Le 6 février dernier, un cadavre de cygne tuberculé provenant d’un étang de Monestier dans l'Allier a été collecté pour analyse. Les premières investigations conduites par le laboratoire départemental d’analyse de l’Ain ont conclu à la présence d’influenza aviaire hautement pathogène sur le cygne prélevé. Conformément aux dispositions réglementaires en vigueur, les prélèvements suspects ont été transférés au laboratoire national de référence de l’ANSES à Ploufragan dans les Côtes d’Armor. Ce dernier qui a confirmé ces résultats le 12 février. 

Étant donnée l’évolution de la situation épidémiologique vis-à-vis de l’influenza aviaire sur le territoire métropolitain, la préfète de l’Allier a défini une zone de contrôle temporaire (ZCT) s’appliquant aux communes situées dans un rayon de 5 kilomètres autour du lieu de découverte du cygne incriminé. Il s'agit des communes de Bellenaves, Chantelle, Chezelle, Deneuille-les-Chantelles, Monestier et Taxatsenat. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Visites vétérinaires dans les élevages borubonnais

Toutes les volailles, y compris les volailles de basse-cour, et tous les autres oiseaux captifs doivent être maintenus en permanence à l’intérieur de bâtiments. Aucune volaille, aucun produit issu des volailles détenues (viande, œuf) ou en lien avec leur lieu de détention (aliment, litière, déjection...) ne doit sortir des exploitations, commerciales ou non commerciales. 

Les mouvements de personnes, d’animaux domestiques, de véhicules au sein des exploitations doivent être limités autant que possible. Des visites vétérinaires de vérification de l’application stricte des mesures de confinement et de biosécurité seront effectuées dans les élevages. Durant toute la période de maintien de cette zone de contrôle (soit 21 jours à compter du 6 février 2021), une surveillance accrue de l’avifaune sera effectuée. 

Plus d’informations sur le site Internet des services de l’État dans l’Allier. 

Le virus de l’influenza aviaire (H5N8) n’est pas transmissible à l’Homme qui peut consommer en toute sécurité de la viande d’origine aviaire, des œufs et plus généralement tout produit alimentaire de volaille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess