Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Amical : France - pays de Galles, les Bleus pour se régler en vue du Mondial 2018

vendredi 10 novembre 2017 à 3:07 - Mis à jour le vendredi 10 novembre 2017 à 17:38 Par Germain Arrigoni, France Bleu

L'équipe de France reçoit le pays de Galles ce vendredi soir pour son avant-dernier match amical de l'année. Qualifiés pour le prochain Mondial en Russie, les Bleus retrouvent leur public au Stade de France.

Olivier Giroud, l'attaquant des Bleus
Olivier Giroud, l'attaquant des Bleus © AFP - CHRISTOPHE SIMON

La qualification pour le Mondial 2018 en poche, l'équipe de France aborde une nouvelle phase : pour ses deux derniers rendez-vous de l'année, elle va donner sa chance à certains joueurs et tenter de revivifier un jeu qui s'est délité ces derniers mois.

Vendredi soir, les Bleus reçoivent le pays de Galles au Stade de France (21h00), puis défieront ce mardi l'Allemagne championne du monde, à Cologne. Cela faisait 35 ans que les Bleus n'avaient plus affronté ce pays.

4-2-3-1 ou 4-3-3 ?

Avec quelle priorité ? Les joueurs, plutôt que le jeu, si l'on en croit Didier Deschamps : "On n'est pas dans la dernière ligne droite pour la Coupe du monde, donc c'est encore le moment de pouvoir donner du temps de jeu, peut-être pas à tous les joueurs, mais à un bon nombre, avec deux équipes certainement différentes sur les deux matches, et probablement des systèmes différents".

Deschamps semble ainsi reporter au printemps prochain l'enjeu de la manière, qui a surgi au bout d'une année 2017 marquée par la mission qualification accomplie, mais où les matches pleins (Paraguay 5-0, Angleterre 3-2, Pays-Bas 4-0) furent, à la longue, éclipsés par les déceptions (défaites contre l'Espagne 2-0 et la Suède 2-1, piteux 0-0 face au Luxembourg, victoires laborieuses contre la Bulgarie 0-1 et le Belarus 2-1).

Le sélectionneur a subi une avalanche de forfaits. Pour les matches de novembre, aux trois blessés de longue date (Benjamin Mendy, Paul Pogba et Ousmane Dembélé) se sont ajouté les indisponibilités de Hugo Lloris, Djibril Sidibé, N'Golo Kanté, Thomas Lemar et Dimitri Payet.

Raphaël Varane pourrait les rejoindre: il devait faire évaluer un pépin physique à Clairefontaine, "un problème ponctuel, pas un gros problème musculaire", selon Deschamps, qui ne compte "pas prendre de risque". Cela pourrait offrir une première sélection à Presnel Kimpembe en charnière centrale. Deschamps compte justement sur ces deux matches pour "voir ou revoir certains joueurs."

Sans Bale

Dans les essais qui se dessinent, à qui sera associé Kylian Mbappé ? Le prodige de 18 ans, après un creux, est revenu en majesté avec un doublé et une passe décisive à Angers, rossé 5-0 par le PSG. De quoi menacer Olivier Giroud, l'avant-centre N.1 des Bleus ?

Des joueurs en forme, comme Florian Thauvin, Adrien Rabiot ou Kingsley Coman, ont l'occasion de s'affirmer lors de ces deux matches, tout comme le gardien Steve Mandanda.

Si les Bleus déplorent de nombreux forfaits, les adversaires seront également diminués. Les Gallois sont privés de leur meilleur joueur, Gareth Bale, et les Allemands joueront mardi sans leurs repères défensif (le gardien et capitaine Manuel Neuer) et offensif (le polyvalent Thomas Müller). Les jeux sont ouverts.

  - Visactu
© Visactu -