Football

Ligue 2 : Amiens reçoit Reims pour la première journée du championnat

Par Vincent Delorme, France Bleu Picardie lundi 1 août 2016 à 11:21

Les supporters amiénois en liesse avaient envahi la pelouse de la Licorne, le 3 juin dernier, à l'issue du match de la montée en Ligue 2, gagné 1-0 contre Belfort
Les supporters amiénois en liesse avaient envahi la pelouse de la Licorne, le 3 juin dernier, à l'issue du match de la montée en Ligue 2, gagné 1-0 contre Belfort © Radio France

Le stade de la Licorne retrouve ce lundi soir le parfum des soirées de Ligue 2. Amiens, remonté après quatre saisons en National, affronte comme premier adversaire Reims, qui vient de quitter la Ligue 1, après quatre années dans l'élite. Ce sont donc des retrouvailles.

L'Amiens SC fait son grand retour en Ligue 2 ce soir à la Licorne ! Après quatre saisons en National, l'ASC débute sa saison par un gros morceau : le Stade de Reims, tout juste relégué de Ligue 1, plus gros budget et grand favori du championnat. Si l'effectif amiénois est diminué par plusieurs absents, le "petit" garde espoir : il reste invaincu à l'issue de ses matchs de préparation, dont le premier il y a un mois disputé précisément contre les Champenois. Les deux équipes s'étaient séparées, à Montdidier, sur un match nul 1 partout et les Amiénois avaient bousculé les Rémois.

Petit poucet

L'Amiens SC n'a pas vraiment flambé côté recrutement. Le club samarien vise le maintien. "On est le petite poucet. On a de belles installations mais on est le petit poucet", affirmait le président de l'ASC Bernard Joannin la semaine dernière sur France Bleu Picardie.

Beaucoup moins élégant, le magazine France Football a lui carrément choisi de classer l'Amiens SC dans la catégorie "chèvre" de Ligue 2. Chacun dans le vestiaire appréciera même si face aux micros personne ne veut polémiquer comme le nouveau milieu défensif Guy N'Gosso recruté à Angers. "Moi je rentre pas dans ce jeu là. C'est sur le terrain qu'on parle. On va montrer ce que l'on sait faire. c'est le plus important.

Petit budget 

Il faut dire qu'avec l'un des plus petits budgets du championnat (un peu plus de 8 millions d'euros), un recrutement pas très flamboyant, déjà de nombreux absents ce lundi soir (Adenon, Gope-Fenepej, Dibassy ou Cornette) et une défense encore en chantier,  Amiens parait pour l'instant bien tendre face aux grosses écuries de Ligue 2 comme Sochaux, Auxerre, Lens, Ajaccio, Strasbourg, Troyes, et surtout Reims.

Même s'il attend encore des recrues, l’entraîneur Christophe Pélissier dédramatise la situation : "C'est surtout un grand plaisir de jouer ce match là. Quand on a la chance d'affronter Reims, Strasbourg, Lens par la suite, il faut le prendre comme du plaisir. On sait que ce sera dur. Mais pour l'équipe en face aussi. On ne devra pas oublier ce qui a fait notre force l'année dernière".

Eviter l'ascenseur

Commencer la saison par une victoire serait un exploit. Reims, plus gros budget de Ligue 2 semble avec son nouveau coach Michel Der Zakarian programmé pour une remontée immédiate. L'ASC lui ne rêvera que d'un maintien pour éviter de faire l’ascenseur comme il y a quatre ans lorsque les Amiénois étaient immédiatement retombés en National avec un bilan famélique de 26 points seulement.

Les réactions

  - Aucun(e)
-

Jonathan Tinhan, le meilleur buteur amiénois de la saison passée est impatient, excité même. "J'ai vraiment envie de rentrer dans la compétition, retrouver la ligue 2, le championnat, l'ambiance, les adversaires. Y'a vraiment un beau challenge à relever, de belles équipes à affronter", explique l'attaquant.

Jonathan Tinhan a hâte d'en découdre !

Les impressions des supporters sur l'équipe

Parmi les supporters, les premières impressions sur l'équipe sont plutôt mitigées. "On n'a pas de défense centrale", déplore un supporter. "Je m'attendais à un ou deux joueurs d'expérience", affirme un autre. "J'y crois, j'y crois", lance encore un supporter.

Inquiets ou confiants, on trouve de tout parmi les supporters amiénois...

Amiens SC - Stade de Reims,  à 20h30 ce soir à la Licorne et dans la soirée sports de France Bleu Picardie dès 20h.