Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Amiens SC: le club lance une campagne de financement participatif pour payer une tribune

dimanche 30 juillet 2017 à 21:35 Par Anthony Michel, France Bleu Picardie

L'Amiens SC lance ce dimanche une opération de crowdfunding sur internet. Les supporteurs sont invités à financer une tribune provisoire au Stade de la Licorne.

Les travaux au Stade de la Licorne ont débuté fin mai
Les travaux au Stade de la Licorne ont débuté fin mai © Radio France - France Bleu Picardie

Amiens, France

Alors que l'Amiens SC joue son premier match de l'histoire en Ligue 1 contre le PSG, le club a surpris les réseaux sociaux ce dimanche. Le club a lancé une campagne de financement participatif pour financer une tribune provisoire au sein du Stade de la Licorne.

Le nombre de places sera limité cette saison dans le stade en raison des travaux en cours. Amiens Métropole refait la toiture, pour un montant de 9 millions d'euros. Sur ce projet, l'Amiens SC compte sur ses supporteurs pour financer une tribune provisoire et compenser la perte de places.

Sur la page de crowdfunding, le club propose des contreparties. L'inscription de son nom sur un mur du stade, rencontrer un joueur, des maillots dédicacés ou encore des invitations pour assister à des entraînements.

Réactions animées sur les réseaux sociaux

En tout cas, l'Amiens SC veut rassembler autour de ce projet. Sur la page internet, le club promet qu'en dessous de 10 000 contributeurs, tout le monde serait remboursé et le projet annulé.