Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : ASNL : la saison 2019-2020

Amine Bassi, un cas épineux à gérer pour l'ASNL

L'AS Nancy Lorraine doit débuter sa saison sans Amine Bassi tenté par un transfert à Metz en Ligue 1 alors que le club au chardon n'a pas reçu de nouvelle offre mosellane. Pas évident à gérer pour l'entraîneur Jean-Louis Garcia qui comptait sur Bassi.

Amine Bassi (au centre) le milieu de l'AS Nancy Lorraine le 23 juillet 2019
Amine Bassi (au centre) le milieu de l'AS Nancy Lorraine le 23 juillet 2019 © Radio France - Cédric Lieto

Comme face à Orléans, c'est un groupe de 18 joueurs sans Amine Bassi qui a préparé le déplacement de l'AS Nancy Lorraine à Valenciennes ce vendredi pour la deuxième journée de Ligue 2. Officiellement blessé la semaine dernière, le meneur de jeu est cette fois écarté de l'équipe après avoir séché l'entraînement cette semaine pour obtenir son transfert au FC Metz en Ligue 1.

Jean-Louis Garcia se concentre sur les autres

"Une affaire entre lui et le club" dit pudiquement l'entraîneur de l'AS Nancy Lorraine Jean-Louis Garcia qui reconnaît avoir "été très contrarié par la situation à l'approche du match d'Orléans" alors que le technicien nancéien avait confié la responsabilité des coups de pieds arrêtés au jeune joueur formé à l'ASNL. Jean-Louis Garcia s'est retrouvé coincé entre un joueur qui disait ne pas pouvoir jouer à cause d'une douleur et un staff médical qui ne trouvait pas de blessure importante. Jean-Louis Garcia a (provisoirement) tourné la page : 

"Je suis concentré sur les joueurs sur lesquels je peux compter et sur les joueurs qui ont envie de continuer à porter le maillot de l'ASNL, je ne peux pas faire autrement."

Après le dossier Abergel, parti à Lorient, Garcia se retrouve avec ce nouveau cas à gérer, ce qui ne lui avait pas manqué pendant son année sans club.

Pas de nouvelle offre du FC Metz

La situation paraît bloquée : après avoir refusé de partir en Moselle en début de mercato quand l'ASNL cherchait à renflouer ses caisses et donner des signaux positifs à la DNCG, Amine Bassi veut finalement signer au FC Metz. Un club grenat qui n'aurait pas officiellement relancé Nancy pour Bassi ces derniers jours même si le club à la croix de Lorraine cherche un meneur de jeu. Le nom de Gaël Kakuta a par exemple été évoqué. 

L'un des acteurs du dossier va devoir changer sa position : le FC Metz qui formulerait une offre au dessus des deux millions d'euros ? Amine Bassi qui rentrerait dans le rang ? Ou l'ASNL qui lâcherait son joueur sans forcément faire une bonne opération sur le plan financier ?

Pas évident pour le vestiaire

En attendant, l'AS Nancy Lorraine doit se construire sans le meneur de jeu dont chacun sait qu'il pourrait apporter beaucoup dans le jeu. Pour l'un des tauliers du groupe nancéien comme Abdelhamid El Kaoutari, la situation est rageante même si le défenseur central se garde bien de prendre partie : 

"C'est un joueur qui a largement sa place dans l'équipe et qui pourrait nous faire énormément de bien. On aurait aimé l'avoir avec nous. On espère que ça se règle le mieux possible et le plus vite, que ce soit pour le club et le joueur."

Il ne faudrait pas que la situation s'éternise aussi vis-à-vis de certains supporters, agacés d'un côté comme de l'autre par les revirements du dossier Bassi sur fond de rivalité régionale entre l'ASNL et le FC Metz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess