Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Annulation des play-offs : le Clermont Foot "prend acte" mais "regrette" la décision du Conseil d'Etat

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

C'était une décision attendue. Malgré leurs efforts, les clubs de Troyes et du Clermont Foot se sont vu notifiés le rejet de leur demande de barrages d'accession en Ligue 1. Le club "prend acte" de cette décision mais annonce, dans un communiqué, "continuer à défendre ses intérêts".

Le Conseil d'Etat a rejeté officiellement vendredi le recours de l'ESTAC et du Clermont Foot concernant l'organisation de barrages d'accession en Ligue 1
Le Conseil d'Etat a rejeté officiellement vendredi le recours de l'ESTAC et du Clermont Foot concernant l'organisation de barrages d'accession en Ligue 1 © Maxppp - Thierry LARRET

C'est amer que les dirigeants du Clermont Foot 63 ont reçu vendredi soir l'ordonnance du Conseil d'Etat. Elle rejette la demande des clermontois et de Troyes afin d'organiser des play-offs et barrages d'accession Ligue 1-Ligue 2. "Les deux clubs n'ont pas d'autre choix que d'en prendre acte, mais continueront à défendre leurs intérêts, notamment en ce qui concerne la perte de chance que cette décision a entraînée" estiment-ils dans un communiqué commun. 

Les deux clubs dénoncent un "deux poids deux mesures"

Le Clermont Foot dénonce par ailleurs la non-tenue d'une audience publique et explique que le Conseil d'Etat n'a même pas entendu les arguments des deux clubs. Ces arguments tenaient en plusieurs points : si l'état d'urgence sanitaire se terminait le 10 juillet, et que la saison 2019-2020 pouvait reprendre avec l'organisation de la finale de la Coupe de France PSG-ASSE, sans compter les matchs amicaux organisés dès le 10 juillet, alors rien n'empêchait la tenue de matchs de promotion-relégation L1-L2 entre la mi-juillet et le début du mois d'août. 

"Aucune des observations soulevées par nos clubs devant le Conseil d’Etat n’a reçu de réponse" estiment les dirigeants des deux clubs dans leur communiqué, "tant est forte l’évidence du « deux poids, deux mesures » en la matière."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu