Football

Anthony Mounier à l'ASSE : ce recrutement que les supporters des Verts ne digèrent pas

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 26 janvier 2017 à 17:38

Anthony Mounier, l'attaquant de Bologne
Anthony Mounier, l'attaquant de Bologne © Maxppp - Maxppp

L'ancien joueur de Lyon, Nice et Montpellier devrait arriver dans le Forez ce vendredi. Le passif de l'attaquant avec les Verts resurgit et l'affaire tourne au scandale pour les supporters stéphanois.

Christophe Galtier n'a jamais caché son souhait de recruter un ou deux éléments offensifs pour venir apporter de la concurrence et des solutions supplémentaires dans un secteur où le club stéphanois éprouve des difficultés puisqu'il n'est que la 13e attaque du championnat. L'entraineur stéphanois qui a assuré encore récemment qu'il faudrait sans doute attendre les dernières heures des derniers jours du mercato pour que des dossiers se débloquent. L'arrivée d'Anthony Mounier, l'attaquant de Bologne en Italie, devrait être officialisée ce vendredi et cela ne plait pas vraiment aux supporters de l'ASSE. En témoignent deux banderoles déployées, l'une à Geoffroy Guichard, l'autre à l'Etrat et signées par les Green Angels : "Mounier : nos couleurs ne seront jamais les tiennes".

La banderole de l'Etrat - Aucun(e)
La banderole de l'Etrat - @TomakisTom
La banderole du Chaudron - Aucun(e)
La banderole du Chaudron - @TomakisTom

Il y a le joueur en lui même qui n'inspire pas beaucoup d'espoir. Les Verts cherchent un buteur capable de marquer, mais à 29 ans Mounier n'a dépassé la barre des 5 buts qu'à 3 reprises dans sa carrière en Ligue 1. Il a plutôt le profil d'un milieu offensif créateur, mais pas forcément décisif.

"On les baise les Verts !"

Et puis c'est le passif d'Anthony Mounier avec l'ASSE que les supporters ne digèrent pas : il est né en Ardèche mais il a été formé à Lyon avec la génération 1987, celle d'Hatem Ben Arfa et de Karim Benzema. C'est là qu'il a rencontre Christophe Galtier alors adjoint dans le Rhône. Lorsqu'il était à Nice il s'était fait remarquer en criant après un but "On les baise les Verts". Et puis à Montpellier il avait été tout proche de rejoindre le Forez en 2013 avant que l'ASSE ne préfère finalement enroler Franck Tabanou. Il avait alors affirmé qu'il méritait "plus de respect" de la part de l'ASSE. Les supporters stéphanois ont généralement de la mémoire et tout ça ils ne l'ont pas oublié si on en juge par la virulence des réactions sur les réseaux sociaux.