Football

Après la défaite, les joueurs de l'AJA "tous derrière Cédric Daury"

Par Lucas Valdenaire, France Bleu Auxerre samedi 14 janvier 2017 à 2:11

L'actuel entraîneur Cédric Daury a reçu le soutien de ses joueurs et notamment de son capitaine Lionel Mathis
L'actuel entraîneur Cédric Daury a reçu le soutien de ses joueurs et notamment de son capitaine Lionel Mathis © Radio France - Lucas Valdenaire

Après la défaite ce vendredi soir 2-0 au Gazélec Ajaccio, les joueurs auxerrois ont pris la parole. Selon eux, la signature annoncée de Jean-Pierre Papin "arrive au pire moment." Tout cela est "un manque de respect" envers Cédric Daury. Ils refusent ainsi de changer d'entraîneur et le font savoir.

Le vent corse était mauvais hier soir. D'abord, l’AJ Auxerre s’est inclinée 2-0 sur la pelouse du Gazélec Ajaccio. C’était la 20e journée de Ligue 2. C’était surtout la reprise du championnat et les Auxerrois n’ont pas pu faire grand-chose face aux bourrasques de vent et, surtout, face à cette équipe ajaccienne très solide et réaliste.

Un "besoin de sérénité"

Un premier but corse à la 15ème minute et l’autre en fin de match : l’affaire corse était pliée. Pourtant, les Icaunais ont mené quelques belles actions. Pas assez tranchantes pour ramener un point dans l’Yonne. Il y avait peut-être un manque de jus dans les jambes après les prolongations de dimanche dernier contre Troyes (qualification 4-2 pour les 16èmes de finale de Coupe de France). Mais il y avait aussi beaucoup de choses dans les têtes.

Cette semaine, Jean-Pierre Papin a confirmé lui-même qu'il signerait bien son contrat avec l'AJA en tant que directeur sportif, ambassadeur et entraîneur. De quoi faire des remous au sein du club et de l'équipe, d'autant que les dirigeants ne se sont pas exprimés sur le sujet. Alors, la préparation de cette rencontre en Corse a-t-elle été rendue plus difficile par cette nouvelle donne interne ? Réponse du principal intéressé Cédric Daury : "moi je regarde le football : on n'a pas fait une bonne première période. Mais, les joueurs sont jeunes, ils ont besoin de sérénité et de travailler dans un contexte positif. Je m'y attelle".

"Un manque de respect" et une "bêtise sans nom"

Pas de commentaire donc sur cette semaine agitée, sur son avenir et même sur le moral des troupes. Mais tout de même, en creux, l’idée est là : la semaine n’a pas été facile à gérer, ni pour Cédric Daury, ni pour ses joueurs, comme le confirme Lionel Mathis. Il s'est emparé de son rôle de capitaine pour dit tout haut ce que ses coéquipiers pensent tout bas :

"C’était très difficile de préparer un match avec toutes ces spéculations et ce manque de respect envers le coach Cédric Daury. C'est incroyable que ça se passe dans un club tel qu'Auxerre. C'est le coach de la situation, ce serait une bêtise sans nom de le changer."

"Ce serait une bêtise sans nom de le changer" - le capitaine auxerrois Lionel Mathis

"On ne sait pas, on n'a pas le détail des négociations mais ce qu'on sait, si on ne nous consulte pas, au moins on le dit : nous ne voulons pas changer d'entraîneur !"

Tous derrière Cédric Daury, voilà donc le message à faire passer pour le défenseur Mickael Tacalfred. Écoutez son témoignage ici : "il n'y a aucune raison de changer Cédric Daury."

"Quand on a appris ça, cela nous a mis un coup derrière la tête. Forcément, on se pose des questions..."

"Cela nous a mis un coup derrière la tête" - le défenseur Mickael Tacalfred

Pour les joueurs, c’était aussi le moment où jamais pour s’exprimer parce que Jean Pierre Papin l’a annoncé lui-même : il doit s’engager pour de bon avec l’AJA lundi 16 janvier.