Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : ASNL : la saison 2019-2020

Après Sochaux - ASNL : posséder n'est pas jouer

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

L'AS Nancy Lorraine s'est inclinée à Sochaux (3-0) pour la 5e journée de Ligue 2 après un match décevant. Si Nancy a eu la possession du ballon, l'équipe n'a jamais pesé sur les événements.

L'AS Nancy Lorraine de Kenny Rocha a eu la possession sans rien y faire
L'AS Nancy Lorraine de Kenny Rocha a eu la possession sans rien y faire © Maxppp - Lionel Vadam

L'AS Nancy Lorraine revient de Sochaux avec les valises pleines (3 buts) et avec quelques sujets de discussion dans les soutes du car. Malgré sa puissance offensive, l'ASNL n'a jamais cadré la moindre frappe face aux Lionceaux ce vendredi soir.

Possession stérile

Et pourtant, Nancy a eu le ballon. L'équipe a terminé la rencontre à plus de 60% de possession mais sans jamais rien en faire. Un grand regret pour l'entraîneur nancéien Jean-Louis Garcia : 

"62% de possession stérile, maladroite, avec un manque de mobilité, du déchet technique".

L'équipe a joué latéralement, sans créer de décalage et a fini le match avec un meilleur pourcentage de passes réussies que son adversaire : pas étonnant quand on enchaîne les transmissions entre défenseurs, sans créer de danger.  D'après Jean-Louis Garcia, l'équipe a également terminé le match à plus de 400 passes. Pour rien.

Un milieu en recomposition

Comme face au Mans, l'AS Nancy Lorraine ne s'est pas créée d'occasions à Sochaux. Il faut remonter au déplacement à Valenciennes pour trouver un match très riche sur le plan offensif. Depuis, c'est beaucoup plus compliqué. Il faut aussi dire que le staff nancéien cherche la bonne formule au milieu de terrain après les blessures d'Akichi et Marchetti, le départ d'Abergel et la mise à l'écart de Bassi. Nancy aura la possibilité de se relancer dès mardi à Ajaccio pour le deuxième tour de Coupe de la Ligue.

Choix de la station

France Bleu