Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Arbitrage vidéo, chances des Bleus : le regard du consultant foot de France Bleu Limousin sur le Mondial

jeudi 14 juin 2018 à 10:34 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Le Limougeaud Frédéric Cano, jeune retraité d'une carrière d'arbitre assistant au plus haut niveau, livrera son analyse au lendemain de chaque match des Bleus sur France Bleu Limousin. Il a planté le décor à 8h15 avant le coup d'envoi de la compétition.

Frédéric Cano était en direct ce jeudi matin à 8h15 sur France Bleu Limousin
Frédéric Cano était en direct ce jeudi matin à 8h15 sur France Bleu Limousin © Radio France - Fabienne Joigneault

Limoges, France

Il a raccroché les crampons il y a moins d'un mois, après avoir plus de 400 matchs de Ligue 1 et internationaux, notamment aux JO et à l'Euro. Frédéric Cano sera durant le Mondial de foot en Russie le consultant de France Bleu Limousin. Chaque lendemain de match des Bleus, il livrera son analyse dans le journal de 8h. Et alors que débute la compétition ce jeudi à Moscou, il a répondu à nos trois questions.   

Grande première pour l'arbitrage vidéo

Cette coupe du monde est la 1ère grande compétition où l'arbitrage vidéo va être utilisé, dans 4 cas bien précis : pour valider un but, attribuer ou non un carton rouge, vérifier s'il y a ou non pénalty et corriger une erreur de l'arbitre qui aurait sanctionné un joueur à tort. "L'objectif, c'est de repérer les erreurs évidentes des arbitres", explique Frédéric Cano, "selon les statistiques, il y en a une tous les trois matchs et ça devrait bien réduire ce chiffre".  

Certains acteurs du foot craignent que les matchs s'étirent en longueur, et deviennent hachés, le temps de vérifier les images. Mais les promoteurs de la mesure "estiment le délai de vérification à 20 secondes seulement", tempère Frédéric Cano.  

"C'est difficile de prévoir ce qui va se passer, il faut que la compétition se lance

Pour ce mondial, la France présente une équipe très renouvelée, à laquelle Aimé Jaquet prédit un beau destin. Frédéric Cano est plus prudent : "c'est difficile de prévoir ce qui va se passer, il faut que la compétition se lance". Mais il le reconnaît volontiers, "on a une des plus jeunes équipes du monde, avec des joueurs qui jouent dans les grands clubs européens". Et ajoute que quand on voit ceux qui sont restés à la porte, il y a de quoi être motivé !   

Des regrets ? Pas trop... 

Les circonstances ont fait que l'arbitre limougeaud n'a jamais pu participer à une coupe du monde. Est-ce un regret ? "A chaque fois que la compétition commence, il y a une petite boule au ventre", reconnaît-il, "et aussi quand le processus de sélection débute, 2 ans avant". Mais Frédéric Cano redevient vite un supporter, car _"_une fois que c'est parti, on aime le football donc on regarde les matchs !"