Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Arbitre agressé : des compétitions boycottées

-
Par , France Bleu RCFM

Il n'y aura plus d'arbitres, jusqu'à nouvel ordre, pour les matchs de Football d'entreprise en Corse du Sud. C'est la décision prise par la section corse de l'UNAF, L'Union Nationale des Arbitres de Football, après l'agression d'un arbitre la semaine dernière.

Violence : le carton rouge des arbitres corses
Violence : le carton rouge des arbitres corses

Ajaccio, France

On s’est peut être réjoui trop vite ! Après plusieurs saisons de calme, le monde de l’arbitrage insulaire vient de vivre sa seconde agression sur arbitre en l’espace de huit mois. En février, c'est Thierry Guais qui avait été pris à partie, mardi dernier ce fut au tour de Frédéric Canale qui arbitrait un match de Coupe Nationale de football d’entreprise entre Pietrosella et Granace. Ce dernier a été agressé verbalement et physiquement par un dirigeant du club de Pietrosella et deux autres personnes.  Une agression qui n'a pas eu lieu qui plus est pendant le match mais bien après, sur le parking du stade.

"On fait partie du jeu mais ils l'oublient" témoigne l'arbitre agressé, Frédéric Canale

Les deux agressions de cette année 2019 l’ont toutes deux été dans un seul secteur, celui du football d’entreprise, anciennement appelé "Corporatif" et qui ne se joue plus qu'en corse du sud. « Une épreuve où les arbitres ne sont même pas obligés d'officier » rappelle dans un communiqué de l’UNAF (Union Nationale des Arbitres de Football), son président régional Cédric Pelé. « Les arbitres y vont par passion et ce sont ces mêmes clubs qui nous ont demandé des arbitres officiels » souligne t’il. Sous son égide s’est tenue vendredi dernier une réunion avec les arbitres et la réaction a été immédiate : ils ne se rendront plus sur les stades de football d'entreprise jusqu'à nouvel ordre. Une entrevue entre les dirigeants des arbitres et les présidents de clubs de cette corporation décidera de la suite de l'action des hommes en noir.

"Les arbitres sont choqués" soutient Cédric Pelé, le président régional de l'UNAF

Victime d'une incapacité totale de travail de 2 jours, Frédéric Canale a pour sa part porté plainte auprès de la Gendarmerie et L’UNAF se réserve le droit de se porter partie civile. C'est la 3ème agression que subit ce dernier en 22 ans de carrière et la première en dehors des terrains.

Il faut savoir que depuis la Loi Lamour de 2006, les arbitres sont devenus des « chargés de mission de service public » et à ce titre leurs agresseurs risquent jusqu’à des peines de prison ferme.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu