Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Argentine-France 1978 : pour Dominique Rocheteau "l’Argentine a eu des gros coups de pouce durant tout le tournoi"

vendredi 29 juin 2018 à 14:10 Par Fabrice Hawkins, France Bleu Saint-Étienne Loire

L'équipe de France face à l'Argentine, en 1/8e de finale du Mondial ce samedi. Argentine-France, un match qu'a joué l'ancien vert Dominique Rocheteau, pour la Coupe du Monde 1978 (défaite 1-2.) Il revient sur ce match mémorable, et nous donne son avis sur la suite pour les Bleus de 2018.

Dominique Rocheteau, l'ancien Vert et actuel directeur sportif de l'AS Saint-Etienn, a joué contre l'Argentine avec l'équipe de France pour le mondial 1978.
Dominique Rocheteau, l'ancien Vert et actuel directeur sportif de l'AS Saint-Etienn, a joué contre l'Argentine avec l'équipe de France pour le mondial 1978. © Radio France - FH

L’ancien Vert et international français Dominique Rocheteau a joué le match Argentine - France en phase de groupes de la Coupe du Monde 1978 (défaite 1-2). Avant le huitième de finale de l’équipe de France ce samedi face à l'Albiceleste, l’actuel directeur sportif de l’AS Saint-Etienne est revenu sur cette rencontre. Il nous donne également son sentiment sur les chances des Bleus de se qualifier pour les quarts de finale.

France Bleu Saint-Étienne Loire : ce France-Argentine rappelle celui d’il y a 40 ans. Quels souvenirs avez-vous de ce match ?

Dominique Rocheteau  :  Quarante ans déjà ! En-dehors du match, c’est surtout le contexte qui me revient à l’esprit. Le stade Monumental [NDLR, Buenos Aires, Argentine] est sans doute celui qui m’a le plus impressionné. On était jeunes avec Michel Platini, Marius Trésor et les autres. Le stade nous a retourné. Je crois qu’on avait fait un super match, mais l’Argentine devait gagner, c’était joué d’avance. Le penalty qu’ils ont obtenu… 

Ce penalty accordé aux Argentins vous reste-t-il en travers de la gorge ?

Oui c’est clair. On était très frustrés. Après avoir égalisé, la victoire était possible. Puis il y a eu ce penalty qui a tout changé. Aujourd’hui avec la VAR (arbitres assistants vidéo), je ne pense pas qu’il y aurait eu penalty. Il faut le dire, l’Argentine a eu des gros coups de pouce durant tout le tournoi.

Quels souvenirs vous laisse cette équipe argentine, qui avait tout de même gagné la compétition ?

Même s’ils ont bénéficié de la mansuétude des arbitres, c’était une grande équipe. Avec des joueurs comme Mario Kempes ou Daniel Passarella. 

Vous parliez de l’ambiance, ça sera un paramètre important samedi pour l’équipe de France ?

Les Sud -américains ont une autre approche du football. Les Argentins se déplacent en masse contrairement à nous. Ils vivent ça à fond. Contre le Pérou, la France a joué à l’extérieur. Ce sera probablement le cas samedi après-midi. Après, les joueurs ont l’habitude d’évoluer dans des ambiances hostiles, ils sont prêts.

Les Bleus sont-ils favoris ? 

Avec les huitièmes de finale, on entre dans une nouvelle compétition. Je sais ce que c’est. Vous allez voir une nouvelle équipe de France mais aussi une équipe d’Argentine avec un tout autre visage. Les calculs, il faut les laisser de côté. Il y aura des espaces, avec la vitesse de nos attaquants on doit pouvoir se qualifier.

Faut-il mettre en place un plan anti-Messi ?

Non je ne crois pas. De toute façon Lionel Messi peut faire la différence quand il veut. Il se gère mais sait faire mal quand il faut. Et c’est loin d’être le seul joueur de très haut niveau dans cette sélection. N’oublions pas Paulo Dybala et Sergio Agüero.

Vous pourrez suivre en direct la rencontre Argentine - France sur France Bleu Saint-Etienne Loire, dès 15 heures pour l'avant-match, coup d'envoi à 16 heures.