Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : ASNL : la saison 2019-2020

Arrêt des championnats de football : "des clubs sont en danger", pour le président de l'ASNL Jacques Rousselot

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Alors qu'Edouard Philippe a annoncé ce mardi que les championnats sportifs professionnels 2019/2020 ne reprendraient pas, le président de l'AS Nancy Lorraine Jacques Rousselot dit comprendre cette décision, tout en concédant que les clubs vont souffrir économiquement.

Jacques Rousselot s'exprime sur la situation de l'AS Nancy Lorraine
Jacques Rousselot s'exprime sur la situation de l'AS Nancy Lorraine © Radio France - Capture écran

Il l'avait dit dès la semaine dernière, Jacques Rousselot, le président de l'ASNL accepterait les décisions de l'Etat concernant le déconfinement consécutif à l'épidémie de Covid-19. Edouard Philippe a annoncé ce mardi que les saisons de championnats professionnels 2019-2020 ne reprendraient pas et que les rassemblements de plus de 5.000 personnes ne seraient pas autorisés avant septembre.

Interrogé par France Bleu Sud Lorraine après l'annonce du plan du gouvernement mis en place à partir du 11 mai, le patron du club au chardon a réitéré ses propos : "sauvegarder la santé de chacun, c'est là l'essentiel. Le Premier ministre a pris ses responsabilités. C'est une décision lourde de conséquences mais on va essayer de s'organiser".

"L'essentiel, la santé"

Pour Jacques Rousselot, le monde du football à travers la LFP (Ligue de football professionnel) va devoir se mettre au travail pour imaginer le classement de fin de saison, les montées et les descentes. Et dans ce contexte, il va falloir jouer collectif rappelle "JR" : 

"Il est évident que quand on est dans le ventre mou comme c'est notre cas, on est plus à l'aise pour accepter certaines décisions. Quand on est en difficulté, en passe de monter ou de jouer une Coupe d'Europe, on peut toujours essayer d'argumenter pour finir le championnat mais il faut raison garder. L'essentiel, c'est la santé du plus grand nombre. Et puis l'économique, savoir comment on va faire pour assurer le fonctionnement de nos entreprises."

"Il faut que certains fassent des efforts, notamment les joueurs."

Car aujourd'hui, le risque pour le football français est économique. Les clubs vont être privés de droits télés pour la fin de saison, de recettes de billetterie et partenaires notamment. Et cela, jusqu'au mois de septembre. Les perspectives économiques ne sont pas très enthousiasmantes, à Nancy comme ailleurs : 

"Il y a des clubs en danger. Nancy n'échappe pas à ce danger. J'essaye de mettre en place une organisation qui permette de continuer à vivre mais pour qu'elle puisse vivre cette stratégie, il faudrait que certains fassent des efforts. Notamment les joueurs. Si on veut préserver l'essentiel, la secrétaire, le commercial, l'administratif, il faudra qu'on discute tranquillement, gentiment pour faire comprendre à l'ensemble des acteurs de la société, ça vaut pour Nancy mais aussi pour les 39 autres clubs, ce qu'il se passe véritablement et ce qui pourrait arriver si personne ne faisait d'efforts."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu