Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arrivée de Pablo Correa : les dirigeants de l'AJA fiers de leur coup

-
Par , France Bleu Auxerre
Auxerre, France

Pablo Correa a été officiellement présenté ce jeudi. Le nouvel entraineur de l'AJA a pour mission de relancer une formation actuellement en bas de classement de Ligue 2. Les dirigeants misent beaucoup sur ce technicien qui connait bien ce championnat si particulier.

Pablo Correa entre le directeur sportif Cédric Daury (à gauche) et le président de l'AJA Francis Graille (à droite)
Pablo Correa entre le directeur sportif Cédric Daury (à gauche) et le président de l'AJA Francis Graille (à droite) © Radio France - Bruno Blanzat

L'image est forte. A sa gauche, Francis Graille, le président auxerrois. A sa droite Cédric Daury, le directeur sportif icaunais. Lors de sa présentation à la presse, ce jeudi midi, Pablo Correa prend place au cœur de la scène. Et ce n'est pas que pour la photo. Le néo-auxerrois débarque dans l'Yonne pour jouer un rôle majeur. Les dirigeants auxerrois misent sur lui pour redonner du peps à un vestiaire fatigué mentalement et physiquement et relancer une équipe dans une impasse.

Pablo Correa explique son choix de rejoindre l'AJA, trois mois après avoir été écarté de Nancy (Ligue 2) "pour le feeling avec les dirigeants, mais aussi pour le potentiel du groupe auxerrois. D'ailleurs, en début de saison, j'avais mis une pièce sur Auxerre." 

Pablo Correa arrive plein d'envie à Auxerre
Pablo Correa arrive plein d'envie à Auxerre © Radio France - Bruno Blanzat

Attirer l'ancien technicien nancéien jusqu'en juin 2019, à la belle expérience en Ligue 2 (209 matches) est un joli coup réalisé par l'état-major de l'AJA. D'ailleurs, les dirigeants sont fiers de leur coup. "C'est un meneur d'hommes assure le président Francis Graille, quelqu'un qui a du tempérament, cette fameuse 'grinta' chez les sud-américains. Alors, parfois, c'est explosif, mais çà c'est tellement bien dans des clubs qui peuvent s'endormir.  Humainement, cela s'est très bien passé. Et en plus c'est quelqu'un qui a envie de s'investir sur le long terme. Donc pour nous, c'était l'idéal. "

Francis Graille et Cédric Daury sont fiers de leur coup

Avec Pablo Correa, l'AJA voit grand. Avant, dans les années à venir, de rêver de nouveau de Ligue 1, le franco-uruguyen aura comme première mission d'assurer rapidement le maintien en Ligue 2 cette saison (l'AJA est 17e à mi-parcours, avec deux points d'avance sur le barragiste, Bourg-en-Bresse). Un défi pour lequel le directeur sportif Cédric Daury ne doute pas une seconde. "Parce que je pense qu'il y a de la qualité dans ce groupe Et je connais la capacité de Pablo (Correa) de transcender ses équipes, de tirer le meilleur de ses joueurs pour les amener à leur meilleur niveau. Je n'ai donc aucun doute que les choses vont avancer, s'améliorer et que l'on montrera un tout autre visage dans la seconde partie (de saison)."

Guy Roux apprécie "le feeling avec les joueurs" de Correa

Toujours membre du conseil d'administration du club icaunais et suivant de près son actualité, Guy Roux est lui aussi plutôt satisfait de ce choix. "Il a un bon feeling avec les joueurs et avec tout le monde. On ne reste pas dans un club (Nancy) pendant 13 ans si on est invivable, incompétent selon emblématique entraineur de l'AJA. Dans mes critères, sur le plan du foot, je souhaitais que le nouvel entraineur fasse courir, car nos joueurs ne courraient plus.  Cantona, Boli et compagnie ont fait dans leur carrière à Auxerre un aller-retour Moscou en courant, pour vous donner un idée. Et là, les précédents ont fait un aller-retour Monéteau. Donc çà ne peut pas faire la même chose à la fin d'un match. On a pris des buts dans les dernières minutes des matches en A et en B. Il faut donc remettre du footing et je vais en parler avec lui. Pour le reste, le football... les 6-4-2 ou les 25-30-18, çà a peu de valeur. Je suis sur que le nouvel entraineur maniera çà avec dextérité selon la valeur des joueurs."

  • Pablo Correa est l'invité de France Bleu Auxerre ce vendredi à 7h45.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess