Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : ASNL : la saison 2019-2020

ASNL : l'attaque ne fait pas (encore) parler la poudre

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Malgré un potentiel impressionnant, l'AS Nancy Lorraine n'a pas encore gagné et n'a marqué "que" deux buts en trois matchs. Décryptage.

Vagner a été remuant mais pas décisif face à Lorient
Vagner a été remuant mais pas décisif face à Lorient © Maxppp - Cédric Jacquot

Nancy, France

Les trois matchs nuls de l'ASNL en ce début de championnat laissent une impression mitigée. D'un côté, l'AS Nancy Lorraine concède peu d'occasions dans le jeu mais de l'autre, cette équipe pourtant armée sur le plan offensif ne parvient pas encore à trouver son rythme de croisière, comme ça été le cas lors du match nul face à Lorient (1-1).

Nancy peut faire beaucoup mieux

Pas question évidemment de comparer cette équipe à celle qui avait mis huit matchs pour faire trembler les filets une première fois la saison passée : l'ASNL a déjà marqué face à Valenciennes et Lorient. Mais au vu des joueurs alignés, de la philosophie de jeu prônée par Jean-Louis Garcia, cette équipe ne marque pas assez, pas autant que son potentiel le laisse présager. Frustrant pour le milieu de terrain Vincent Marchetti : 

"C'est vrai que sur les trois matchs, défensivement, au milieu et même devant, le job est fait. Il nous manque encore un soupçon d'efficacité pour mettre le deuxième but et enfoncer le clou."

Une question d'automatisme

D'autant plus frustrant que les attaquants nancéiens font déjà des différences balle au pied à l'image de Cissokho, Bertrand ou Vagner face à Lorient. Mais l'équipe manque encore de justesse dans la dernière et l'avant-dernière passe pour l'entraîneur Jean-Louis Garcia. Sa formation a aussi des circonstances atténuantes entre au vu du nombre de nouveaux joueurs : 

"Quelque part, ce n'est pas illogique. On est au troisième match du championnat. Ce serait presque pas normal que ce soit déjà fluide et harmonieux. Il faut développer ces complicités, apprendre à se connaître. C'est la répétition des matchs ensemble."

Une inefficacité relative qui permet aussi de donner sa chance à tout le monde et de mettre en avant l'importance de la notion de groupe. Makhtar Gueye, l'attaquant prêté par Saint-Etienne, devrait par exemple être titularisé à la place de Dona Ndoh mardi en Coupe de la Ligue sur la pelouse de Caen.