Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'AS Nancy Lorraine sauvée : "on le doit à Jacques Rousselot"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Jean-Michel Roussier, le président du club au chardon salue l'engagement de son actionnaire majoritaire qui a mis la main à la poche pour sauver l'ASNL d'une rétrogradation en nationale. Le club reste en Ligue 2, mais avec des contraintes budgétaires.

Jean-Michel Roussier a succédé à Jacques Rousselot en octobre dernier
Jean-Michel Roussier a succédé à Jacques Rousselot en octobre dernier © Maxppp - Alexandre Marchi

Jean-Michel Roussier est "très soulagé" ce mercredi matin. Après 3 semaines d'angoisse, le président de l'ASNL peut souffler : la DNCG, le gendarme financier du football français a validé le maintien du club en ligue 2. La commission d'appel a infirmé, ce mercredi, la décision prise en première instance de rétrogradation en Nationale 1. Un revirement dû selon Jean-Michel Roussier, à l'intervention de l'ancien président de l'ASNL : "On le doit à Jacques Rousselot, ce sont ses engagements qui ont permis de débloquer la situation". Car on le sait, l'actionnaire majoritaire a mis la main à la poche pour combler le déficit du club. Impossible en revanche de savoir combien.  "Je ne donnerai pas de chiffres", assume M.Roussier, car estime t-il, "il y a trop de chiffres bidons qui circulent".

Surtout éviter d'avoir à revivre cette situation

Une bonne nouvelle donc pour le club au chardon même si cette décision s'accompagne d'un certain nombre de contraintes. L'ASNL devra appliquer des mesures "d'encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations budgétées", précise la Fédération française de football. "Cela nous oblige vis-à-vis de lui (NDLR : Jacques Rousselot" et vis à vis des instances, à modifier ce qui doit l’être de manière à avoir une gestion plus serrée", analyse le président. Avant de conclure : "Il faut surtout éviter d'avoir à revivre cette situation la saison prochaine". 

Le premier match de la saison 2019-2020 de ligue 2 est prévu le 26 juillet prochain. Nancy affrontera Orléans.