Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

ASSE : après le derby, le soir le plus long à la commission de discipline ce jeudi

mercredi 29 novembre 2017 à 20:28 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Ce jeudi soir, les Verts attendent la sanction. Deux membres du club devraient être présents pour essayer d'atténuer une sanction qui semble inévitable suite aux incidents du derby cauchemardesque le 5 novembre.

Quand les CRS sont descendus pour protéger l'entrée des joueurs.
Quand les CRS sont descendus pour protéger l'entrée des joueurs. © Maxppp - maxppp

Ce jeudi soir, l'ASSE connaîtra sa sanction suite au derby du 5 novembre dernier. C'est le gros dossier de la commission de discipline de la Ligue qui se tient comme tous les jeudis ou presque. Le derby et ses débordements, c'est : la descente des supporters sur la pelouse, l'interruption de match pendant près de trois quarts d'heure, les fumigènes qui ont causé déjà une première interruption en début de match, les jets de projectiles dans le parcage lyonnais et les tifos et banderoles.

L'ASSE n'a pas fini de souffrir de ce derby perdu 5 à 0 sur sa pelouse, c'est un match dans lequel presque tous les débordements possibles dans un stade de football ont été recensés. Les Verts risquent des amendes, pour les fumigènes, c'est une habitude, mais surtout, il devrait y avoir plus lourd pour tous les autres débordements. Du huis clos, partiel ou total, voire pire pour l'ASSE, une délocalisation, ce sont des pistes envisageables. La délocalisation serait justifiée par le fait que l'an dernier face à Rennes, le huis clos n'avait pas été respecté par les supporters entrés de force dans le stade.

Des sanctions côté lyonnais ?

La soirée pourrait s'éterniser car les représentants de l'ASSE sont là. Il y aura au moins l'avocat et le stadium manager du club. Comme dans un tribunal, un débat a lieu où chacun se défend. Ce jeudi soir, les sanctions pourraient aussi concerner les Lyonnais. Si le tifo "La Haine" déployé dans le kop sud a immédiatement fait réagir les autorités, rien ne dit que les banderoles, pour l'instant oubliée part la LFP, dans le parcage lyonnais, ne s’immisceront pas dans les débats. L'autre interrogation concerne aussi les joueurs, Nabil Fékir en tête, pour comportement antisportif quand il a tendu son maillot devant le kop sud. Ou encore la vidéo partagée sur les réseaux sociaux et dans laquelle on entend une insulte homophobe suivie du mot "consanguin" prononcée par un joueur lyonnais dans le vestiaire.