Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

ASSE : après l'affaire des fumigènes, Roland Romeyer dénonce la pression mise par Noël Le Graët sur la Ligue

vendredi 15 juin 2018 à 12:32 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Suite aux sanctions de huis clos partiel de la commission de discipline de Ligue de football professionnel, l'ASSE ne pourra pas remplir son stade avant le 22 septembre. Roland Romeyer se dit "triste" suite aux déclarations du président de la fédération Française de Football.

Roland Romeyer, président de l'AS Saint-Étienne.
Roland Romeyer, président de l'AS Saint-Étienne. © Maxppp - maxppp

Saint-Étienne, Loire, France

On l'a appris jeudi soir, les Verts vont démarrer la saison avec deux matchs de huis clos partiel. Les kops seront fermés à cause de l'utilisation de fumigènes contre Lille lors de la dernière journée de championnat. Cette décision agace le président de l'AS Saint-Étienne Roland Romeyer. 

"C'est honteux !" —  Roland Romeyer, président du directoire du club de l'ASSE

Le club a été sanctionné par la commission de discipline de la ligue de football professionnelle et Roland Romeyer accuse le président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët d'avoir mis la pression sur la Ligue. Le président de l'ASSE le regrette très amèrement : "ce n'est pas avec des déclarations que l'on va régler ce problème, c'est honteux, "si la ligue ne peut pas se faire respecter, c'est la Fédé qui fera perdre des points au club..." non mais attendez, on va où ? Ce n'est pas comme ça que je vois le football, il faut arrêter..."

Lors de la dernière assemblée générale de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët avait en effet tapé très fort du poing sur la table en expliquant qu'elle pourrait prendre le dossier en main si la Ligue ne sévissait pas plus. Le président de la Fédé expliquait que dès la rentrée, il fallait interdire complètement les fumigènes et ne pas commencer les matchs tant qu'un engin est allumé.