Football

ASSE : Geoffroy-Guichard ne fait pas le plein, un phénomène qui semble général en Ligue 1

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 30 août 2016 à 16:35 Mis à jour le mardi 30 août 2016 à 19:59

Les supporters moins nombreux actuellement au stade Geoffroy-Guichard
Les supporters moins nombreux actuellement au stade Geoffroy-Guichard © Radio France - .

Le meilleur public de France semble avoir avoir un peu de mal à retrouver le chemin des tribunes en ce début de saison. Le stade Geoffroy-Guichard de Saint-Étienne sonne un peu creux. Pourtant avec l'Euro 2016 en France on aurait pu s'attendre à plus d'engouement dans les stades.

Depuis le début de la saison les deux matchs joués au stade Geoffroy-Guichard, Montpellier et Toulouse, ont rassemblés en moyenne 23 754 spectateurs, selon les chiffres de la LFP (23 662 pour Montpellier et 23 786 pour le TFC). L'année dernière, à la même date, après les réception de Bordeaux et de Batsia, l'ASSE affichait une fréquentation moyenne de 30 155 personnes (34 061 pour Bordeaux et 26 249 pour Bastia). Il y a deux ans, c'était 32 388 après les réception de Reims et de Rennes, qui ne sont pourtant pas des affiches particulièrement alléchantes (33 810 pour Reims et 30 967 pour Rennes). En clair, en 2 ans, la fréquentation moyenne du stade a chuté de près de 10 000 sur les deux premières rencontres. Et l'argument des horaires ne tient pas : cinq matchs sur six étaient programmés un dimanche après-midi.

Du coté des abonnés au stade Geoffroy- Guichard : même érosion : 15 310 actuellement (même si le chiffre peut encore progresser). C'était 17 000 l'an dernier. Et 18 010 il y a deux ans. L'objectif des 20 000 abonnés affiché un temps par les dirigeants stéphanois semble désormais hors d'atteinte.

Mais il n'y a pas que l'ASSE qui peine à attirer des supporters : le phénomène semble général avec une fréquentation moyenne des stades de Ligue 1 sur ces trois premières journées qui est passée de près de 22 000 il y a 2 ans, à moins de 18 000 cette année. La ligue de football professionnel semble prendre conscience du problème. Elle vient de lancer une opération marketing avec un site internet "jevaisaustade" pour faire gagner des places. Mais pour le moment, pas sur que cela soit suffisant.

Partager sur :