Football DOSSIER : ASSE - Manchester en Ligue Europa, une rencontre de légende

ASSE-Manchester, des places en vente au noir sur internet

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 27 décembre 2016 à 16:53

Des places pour ASSE-Manchester sont en vente sur internet
Des places pour ASSE-Manchester sont en vente sur internet - capture d'écran

Le grand public doit encore attendre le 16 janvier avant de pouvoir espérer acheter des places pour le 16e de finale d'Europa League ASSE-Manchester du 22 février prochain. Mais déjà des petites annonces fleurissent sur internet.

Pour le moment seuls les abonnés au stade Geoffroy-Guichard et les membres du club ASSE ont pu acheter des places pour le match ASSE-Manchester, 16e de finale retour de l'Eurpa League, prévu le 22 février. Le grand public, lui, doit attendre le 16 janvier avant de pouvoir se rendre à la billetterie. Et déjà, des billets sont en vente sur internet.

C'est sur le site ebay que l'on retrouve le plus d'annonces pour ce match avec des prix incroyables : 150 euros la place dans le Kop Nord, et même 299 euros, pour le même type de place, dans la même tribune alors que le billet a probablement été acheté par un abonné à 20 euros. Une belle marge donc.... mais ce n'est pas le seul exemple : 180 euros le billet pour la tribune Jean Snella supérieure au lieu de 35 pour les abonnés. Il y a aussi ce vendeur qui propose 2 places toujours en Jean Snella supérieure pour la "modique" somme de 800 euros. 800 euros, c'était aussi le prix demandé pour deux places en Kop Sud lundi, mais l'annonce vient de changer et le prix a baissé. Il est passé à 600 euros. Preuve que finalement certains ont peut-être les yeux plus le gros que le ventre.

Ces reventes de billets, que ce soit sur internet ou dans la rue, peuvent être sanctionnées : jusqu'à 15 000 euros d'amende si la revente est "habituelle", c'est à dire si le vendeur a proposé plusieurs billets. Jusqu'à 30 000 euros en cas de récidive, c'est à dire, si le vendeur a déjà été sanctionné par la justice pour les même faits.

Me Louis Cornillon est avocat au barreau de Saint-Etienne

Enfin, si il s'agit de faux billets. C'est une escroquerie. La sanction est plus lourde : jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende.