Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ASSE-Nîmes Olympique : près de 1.000 Nîmois finalement attendus à Geoffroy-Guichard dimanche

Près de 1000 supporters nîmois vont finalement se déplacer à Geoffroy Guichard dimanche pour le 32ème de finale de la coupe de France. Cette décision fait suite a une réunion qui s'est tenue cet après-midi entre la préfecture de la Loire et la direction du Nîmes Olympique.

Les supporters du Nîmes Olympique
Les supporters du Nîmes Olympique © Maxppp - Jean-Claude Azria

Un communiqué de la préfecture de la Loire annonce que près de 1000 Nîmois sont autorisés à assister au 32ème de finale de la coupe de France, qui oppose l'ASSE à Nîmes dimanche (14H15). Cette décision fait suite à un entretien qui s'est tenu aujourd'hui, entre la préfecture de la Loire et le club de football du Nîmes Olympique. Le 22 décembre, la préfecture avait pourtant restreint le nombre de supporters gardois autorisés à faire le déplacement à 500.  

Mais plus de 800 supporters des crocos avaient déjà réservé leurs tickets et dix-sept bus en partance pour Saint-Étienne étaient complets. Les associations de supporters du Nîmes Olympique  avaient d'ores et déjà annoncé qu'elles se déplaceraient à Saint-Étienne, quoi qu'en disent les autorités de la Loire. Ce rétropédalage du préfet, va permettre d'apaiser les tensions autour de ce match. Pour Cyril Roure le président de l'association de supporters nîmoise Némausus 2013 "le bon sens l'a emporté".

Le préfet de la Loire, Evence Richard, explique les raisons qui l'ont conduit, dans un premier temps, à réduire le nombre de supporters Nîmois autorisés à suivre la rencontre.  

Evence Richard, préfet de la Loire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess