Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

ASSE : Oscar Garcia risque-t-il de quitter le club ?

mardi 7 novembre 2017 à 11:39 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Selon L'Equipe, le coach Catalan est en plein doute, rompu à l'échec d'une "greffe culturelle" qui ne fonctionnerait pas. Ce qui est sûr, c'est que depuis trois mois, il a souvent communiqué sur les difficultés structurelles du club et son effectif. Pour piquer les joueurs et les dirigeants ?

Oscar Garcia, entraîneur de l'ASSE depuis juin 2017.
Oscar Garcia, entraîneur de l'ASSE depuis juin 2017. © Maxppp - maxppp

Saint-Étienne, France

Le réveil est douloureux pour les Verts aux lendemains de la soirée cauchemardesque de dimanche et la plus grosse défaite jamais concédée dans un derby. Lundi, c'est le comportement de Nabil Fékir qui a été pointé du doigt par Dominique Rocheteau, le membre du club qui s'est exprimé dans les médias après la tempête. Ce lundi, le journal L'Equipe, titre sur la "tentation du départ" d'Oscar Garcia.

Après la terrible débâcle face à l'Olympique Lyonnais (défaite 5 - 0), Oscar Garcia a demandé "pardon"... aux supporters et ce n'est pas anodin. Une semaine plus tôt, à Toulouse, il avait expliqué devant la presse, que s'il y avait "une chose au top" à l'ASSE, ce sont bien les supporters.

Les supporters "au top", et le reste du club ?

Si les supporters sont au top pour le coach Catalan, on peut se demander s'il pense la même chose du club dans lequel il est arrivé fin juin. Dès le début, il a expliqué à plusieurs reprises qu'il voulait "laisser une trace" et "faire évoluer le club" pendant son passage à l'AS Saint-Étienne, au niveau des structures, en installant des caméras à l'entrainement et en travaillant directement en lien avec le directeur du centre de formation Julien Sablé.

Par la suite, quand les résultats ont commencé à être moins heureux pour les Verts, il a tenté de piquer les joueurs dans leur égo. "Si tu n'as pas de buteur, tu ne peux pas marquer" a-t-il répété à plusieurs reprises, que Loïs Diony, la principale recrue estivale soit là, ou pas. L'effectif qu'il a à sa disposition ne semble pas lui convenir. Et par là encore, c'est le travail du club dans lequel il est arrivé qui est pointé du doigt. Pour l'heure, celui qui a connu "son pire jour en tant qu’entraîneur" dimanche soir, n'a pas pris la décision radicale qui ferait définitivement de son passage, un échec.