Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ASSE - Stade Rennais : roulez jeunesse !

-
Par , France Bleu Armorique

Le Stade Rennais se déplace à Saint-Etienne ce samedi à 17h pour le choc entre co-leaders de Ligue 1. Les deux effectifs ont la particularité de compter une grande proportion de jeunes et de joueurs issus de leurs centres de formation.

Sacha Boey fait face à Krasso lors de la rencontre amicale entre Rennes et Saint-Etienne cet été
Sacha Boey fait face à Krasso lors de la rencontre amicale entre Rennes et Saint-Etienne cet été © Maxppp - Charly Jurine/PHOTOPQR/LEPROGRES

Cet été, Saint-Etienne a opéré un virage à 180 degrés dans sa politique sportive. Exit les Cabaye, Khazri, M'Vila, Boudebouz, Ruffier, qui ont soit quitté le club soit été invités à en trouver un nouveau. Ce sont désormais les jeunes qui font la loi, sous l'encadrement de quelques joueurs d'expérience, comme Kolodziejczak, Moulin et Debuchy. Dans cet effectif rajeuni, même Denis Bouanga (25 ans) fait figure de taulier.

Saint-Etienne s'appuie désormais sur son centre de formation ainsi que sur de jeunes recrues, et ça marche : les Verts sont premiers de Ligue 1 après 4 journées avec la meilleure défense et la deuxième meilleure attaque du championnat.

En face, Rennes a une politique axée sur la formation encore plus affirmée. Après le départ de Mendy, l'effectif professionnel du club est composé à 50% de joueurs formés à Rennes. Pas un hasard. Et là aussi ça marche : vainqueur de la Coupe de France, qualifié pour la première fois de son histoire en Ligue des Champions, le Stade Rennais occupe la deuxième place de Ligue 1 en ce début de saison. Cette saison, Brandon Soppy et Adrien Truffert ont effectué leurs débuts avec les pros, en réalisant tous deux de superbes prestations. L'an dernier, Boey, Gboho et Da Cunha en faisaient de même. La saison précédente c'était un certain Eduardo Camavinga.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si la source des talents rennais semble intarissable, ces jeunes joueurs pourront-ils tous accompagner le développement du club sur la durée ? La question se pose, alors que Rutter, Da Cunha et Gboho n'ont pas prolongé leurs contrats qui se terminent à la fin de la saison. "Il y a eu des propositions de faites de la part du club" assure Julien Stéphan. "On attend. On a envie de continuer à les développer, on l'a prouvé à maintes reprises. ils ont eu du temps de jeu la saison dernière, on a envoyé tous les signaux que l'on pouvait envoyer pour matérialiser cette confiance. On attend le retour maintenant pour que l'on puisse continuer à fonctionner et travailler tous ensemble." poursuit le coach rennais.

En effet, le temps de jeu des jeunes rennais, certes disparate d'un joueur à l'autre, et la confiance accordée au centre de formation semble sans commune mesure avec le reste des concurrents du Stade Rennais en Ligue 1. Le Saint-Etienne de Claude Puel se met doucement à niveau. Reste à savoir quelle jeunesse l'emportera sur l'autre ce samedi à Geoffroy-Guichard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess