Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Au cœur des Rouges : dans la cour des grandes

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le DFCO Féminin affronte l'Olympique Lyonnais au stade Gaston-Gérard ce mercredi soir (18h30). Une première qui promet.

© Maxppp - NICOLAS GOISQUE

C'était une promesse du président du DFCO Olivier Delcourt, faite au micro de France Bleu Bourgogne il y a quelques mois : il nous avait promis que cette saison, le DFCO féminin jouerait ses matches importants au stade Gaston-Gérard, et non pas au stade des Poussots. 

Il aura fallu attendre la fin de la saison, certes, mais ça y est, le président se montre fidèle à ses propos puisque les filles du DFCO seront bel et bien dans l'enceinte des professionnels "masculins" ce soir, pour affronter l'Olympique lyonnais. Une grande fête pour nos filles, auteures d'une très belle première saison en Division 1. Elles viennent d'obtenir leur maintien dans l'élite, elles vont donc pouvoir se lâcher complètement ce soir, face à la meilleure équipe d'Europe. On peut le dire puisque les Lyonnaises ont gagné la ligue des champions cinq fois ces dix dernières années. Elles seront d'ailleurs sacrées championnes de France en cas de victoire.

L'herbe sous le pied... pas la préférence des joueuses de Yannick Chandioux

Sur le site internet du DFCO, vous avez la réaction d'Alexia Trévisan, notre défenseure : et curieusement, elle se montre un peu réticente : "honnêtement, je suis un peu mitigée sur le fait de le jouer à Gaston-Gérard. Personnellement, et c’est l’avis de certaines filles, on aurait préféré le jouer aux Poussots car on s’entraîne tous les jours sur la pelouse synthétique. Si on prend les statistiques de cette année, on n’a pris aucun point sur herbe à part à Lille."

Ce qui n'empêche pas Alexia Trévisan et ses coéquipières d'accueillir l'événement tel qu'il est, à savoir une grande fête :  "ça va être un honneur et un plaisir de jouer sur cette belle pelouse. Le club veut nous récompenser et c’est très bien. Cela montre que les infrastructures sont aussi disponibles pour nous." 

Les femmes et le foot, des relations qui se normalisent

C'est compliqué, très compliqué même, mais les femmes gagnent peu à peu le respect et leur place dans le monde du foot en France. Ce rendez-vous à Gaston-Gérard est une illustration parmi beaucoup d'autres que l'on considère maintenant les joueuses comme les égales des joueurs. L'occasion de vous parler de cette autre première à venir le weekend prochain en Ligue 1 chez les hommes : c'est une femme arbitre qui va officier lors de la rencontre entre Amiens et Strasbourg. Stéphanie Frappart, c'est son nom : elle aborde l'événement sans stress, et elle espère surtout susciter quelques vocations.  

Stéphanie Frappart, première arbitre femme en Ligue 1

Et on le rappelle aussi c'est une femme qui dirige la ligue de football professionnel, Nathalie Boy de la Tour, élue en novembre 2016.