Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Au cœur des Rouges : keep calm, and love DFCO

mardi 6 mars 2018 à 6:55 Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne

Le célèbre quotidien britannique The Guardian, équivalent du Monde, évoque dans un long article la philosophie de jeu dijonnaise, spectaculaire et portée vers l'attaque. So good.

© Maxppp - Aurelien Morissard

Une pleine page dans le très select quotidien The Guardian. On a même droit à une vraie analyse de nos confrères d'Outre-Manche, qui voient dans Dijon, certes une formation très inconstante, capable de prendre beaucoup de buts, mais indéniablement l'une des équipes les plus "eye-catching", les plus attractives de la Ligue 1, celle qu'on a envie de voir jouer tous les weekends.

  - Aucun(e)
- The Guardian

Dijon qui a su "trouver l'équilibre" entre s'adapter aux exigences physiques du haut niveau, et garder sa philosophie de jeu portée vers l'avant.

Sont notamment mis en avant dans l'article : Baptiste Reynet, Julio Tavares, Fred Sammaritano, Kwon Chang-Hoon... et bien sûr Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur, dont les mots sont repris en exergue de l'article, c'était à la sortie du trois partout obtenu à Lyon : "On essaie de jouer. quand ça fonctionnera moins bien, je serai viré. Mais je préfère continuer comme ça."  

Supporters dijonnais, serez-vous Parisiens ce mardi soir ?

Dans au cœur des Rouges ce matin, il y a aussi un dilemme : être ou ne pas être supporter du PSG face au Real Madrid ?  Ce PSG, qui nous a mis la rouste du siècle avec ce 8-0 au parc des Princes, ce même PSG un peu condescendant, qui indique au micro des journalistes que mettre huit buts à Dijon, c'est facile, mais ça l'est moins quand on affronte Madrid... peut-on décemment le soutenir, ce mardi soir, dans sa quête d'une qualification en 1/4 de finale de la ligue des Champions ?

Le PSG reste dans mes favoris

Les plus extrémistes diront que non, rien à faire du PSG. Les plus objectifs affirmeront que Paris, c'est la France, et la France qui rayonne sur la scène européenne, c'est toujours mieux que rien. L'autre question sous-jacente, c'est la suivante : le PSG en a-t-il les moyens, après sa défaite au match aller trois buts à un ? Peut-il faire sa propre remontada, amputé d'un joueur comme Neymar ?  La réponse est oui, pour le coach dijonnais Olivier Dall'Oglio.

Abeid, la tuile

La mauvaise nouvelle du jour, elle nous vient de Mehdi Abeid. Le milieu de terrain dijonnais blessé à l'épaule face à Saint-Etienne souffre d'un problème acromio-claviculaire, en résumé il va devoir être opéré sous peu, et la durée de son indisponibilité est inconnue. Certains sur Twitter évoquent déjà une fin de saison prématurée, le DFCO, lui se contente d'évoquer une durée indéterminée. Mais ce sera au moins plusieurs semaines malheureusement, pour un joueur revenu à son meilleur niveau après une longue blessure en début de saison.