Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Au cœur des Rouges : quand le DFCO s'invite en Ligue des Champions

jeudi 15 février 2018 à 8:05 Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Le DFCO s'est retrouvé malgré lui à la une de l'actualité de la Ligue des Champions. Ce mercredi soir, les joueurs du PSG étaient opposés au Real Madrid, et ça ne s'est pas passé comme ils le souhaitaient. Défaite trois buts à un, qui leur a rappeler un petit souvenir face au DFCO.

© Maxppp - JuanJo Martin

Si vous n'habitez pas une autre planète, vous savez que ce mercredi soir avait lieu le huitième de finale aller de la Ligue des Champions pour le Paris-Saint-Germain, face au grand Real Madrid, double tenant du titre.

Des Parisiens qui ont d'abord bien résisté, ouvert le score, même, par Adrien Rabiot, avant d'en prendre trois dans la musette. Une défaite (3-1) un peu lourde et frustrante, forcément, pour le PSG. Du coup, à la sortie du match, au micro de nos confrères de BeIn Sports, Adrien Rabiot dit ceci : "C'est facile d'en mettre huit à Dijon, d'en marquer quatre ou cinq en championnat, mais il faut être décisif dans un match comme celui-ci."

Rapport peut-être au 8-0 infligé au DFCO il y a quelques semaines. Bon, on est fair-play, c'est de bonne guerre. D'ailleurs sur son compte Twitter le DFCO aussi le prend bien : "on fait tout pour mettre le PSG en confiance avant le Real Madrid, et voilà comment ils nous remercient !" 

Parisiens aigris 

Bref, ça fait rire tout le monde sur les réseaux sociaux, et c'est tant mieux ! Tout le monde ? Non, pas vraiment en fait, il y a pas mal de supporters parisiens un peu aigris, frustrés par cette défaite face à Madrid, du coup ça chambre pas mal Dijon, ou du moins ça tente de chambrer Dijon, comme Gregory (sic) : "Le DFCO, si un jour vous voulez achetez un joueur comme Neymar il faut que vous vendez 225 millions de boite de moutarde a  1 euro la boite". Alors déjà Gregory, il va falloir revoir votre français, et puis surtout Neymar vous pouvez le garder, nous on a Naim Sliti, on a Fred Sammaritano, et on n'a même pas eu à vendre de la moutarde pour les acheter.

Sincèrement, on souhaite à ces supporters et au PSG le meilleur pour la suite, avec une qualification pour les quarts de finale lors du match retour face à Madrid, le 6 mars prochain.

L'affaire Balotelli en commission de discipline

L'autre actu du DFCO, elle est beaucoup moins drôle. Elle concerne ces insultes racistes présumées, entendues au stade Gaston-Gérard samedi dernier par un homme, l'attaquant niçois Mario Balotelli. L'affaire sera examinée aujourd'hui en commission de discpline. En attendant on a déjà du nouveau, l'arbitre de la rencontre Nicolas Rainville, qui avait mis un carton jaune à Mario Balotelli, a réagi via un communiqué. Dans ce texte il assure "ne pas avoir entendu d'insultes ou de cris émis par la tribune" samedi dernier. "Si j'avais entendu des cris de singes je n'aurais à aucun moment adressé un avertissement à M. Mario Balotelli" explique l'arbitre.