Football

Au cœur des Rouges : sécurité renforcée pour DFCO - Troyes

Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne mercredi 15 novembre 2017 à 7:20

© Radio France - Arnaud Racapé

Le commando autoproclamé d'extrême droite qui a revendiqué les attaques au marteau de Chalon-sur-Saône et de Dijon, menace de s'en prendre à des supporters en marge du match entre le DFCO et Troyes ce samedi à Gaston-Gérard. La préfecture de Côte-d'Or a réagi.

On espère vraiment que ce n'est qu'une très mauvaise blague, que ce commando n'existe pas et que tout se passera bien, mais la préfecture est bien obligée de prendre ces menaces au sérieux. "Les mesures de sécurisation adaptées seront prises", fait savoir l'entourage de Christiane Barret la préfète de Côte-d'Or. En français, ça signifie qu'il faut s'attendre à une présence policière particulièrement dense aux abords du stade.

Le club aussi va prendre des mesures

D'ailleurs le club prendra lui-même des mesures de sécurité exceptionnelles samedi, même s'il n'est pas question de céder à la psychose. "Nous sommes en relation régulière avec les autorités", fait savoir le président du DFCO Olivier Delcourt. Ce match doit rester ce qu'il est, à savoir un simple match de foot et un moment de fête pour les Dijonnais.

Préparation "tronquée" pour le DFCO

Et en attendant cette rencontre, le staff du DFCO récupère petit à petit ses joueurs internationaux. De nombreux cadres sont partis disputer des matches plus ou moins importants avec leurs pays pendant cette trêve internationale.

Julio Tavares par exemple, sera de retour dans les heures à venir après une lourde défaite (4-0) avec le Cap Vert face au Burkina Faso mardi soir. Naïm Sliti également, va revenir à l'entraînement. Il avait été autorisé à rejoindre ses coéquipiers de la Tunisie pour fêter la qualification pour la coupe du monde, même s'il n'a pas joué en raison de sa blessure.

Stéphane Jobard le confesse, les conditions de préparation du DFCO ne sont pas idéales - Aucun(e)
Stéphane Jobard le confesse, les conditions de préparation du DFCO ne sont pas idéales - DFCO

Forcément, c'est une période un peu compliquée pour l'encadrement du DFCO. Stéphane Jobard, l'adjoint d'Olivier Dall'oglio ne dit pas le contraire. ces derniers jours, il n'y avait que 12 joueurs à l'entraînement, et il va falloir faire avec l'état de fatigue des revenants. Forcément, dit-il, "ce ne sont pas les conditions optimales pour préparer le match de Troyes". on verra samedi la réponse dijonnaise sur le terrain.

En tout cas, nos joueurs du DFCO sont préparés, physiquement, mentalement, aussi. Avec pour certains vous le savez des habitudes un peu étranges, que l'on peut qualifier de superstitieuses. C'est le cas pour Frédéric Sammaritano, le milieu de terrain dijonnais, au micro de Soizic Bour.

Fred Sammaritano compte sur ses enfants pour lui porter chance