Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Au cœur des Rouges : une défaite pour l'Histoire

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le DFCO féminin s'est lourdement incliné pour sa première sur la pelouse du stade Gaston-Gérard (0-4), face à un Olympique lyonnais officiellement champion de France de Division 1.

© Maxppp - NICOLAS GOISQUE

4.164

4.164, c'est le nombre de spectateurs et spectatrices présents à Gaston-Gérard ce mercredi soir, pour assister à la toute première du DFCO féminin, sur la pelouse du grand stade de Dijon, jusque là réservée aux crampons masculins.  

Franchement, c'est une belle réussite, on attendait 1.500 personnes, au final la seule tribune ouverte était noire de monde, donc pour une première, c'est une belle première, et vu l'ambiance générale, on tient là aussi la preuve que le foot féminin est capable d'enflammer un public, souvent coincé disons-le sincèrement quand il s'agit de soutenir le DFCO masculin.  Donc une fête à la hauteur de l'événement, un beau symbole pour le sport féminin, une soirée dont on se souviendra. 

Une première qui en appelle d'autres ?

Ce qui pose la question : pourquoi ne pas recommencer ?  C'est la présidence du DFCO qu'il faudra convaincre, en tout cas le coach dijonnais Yannick Chandioux n'était pas contre au coup de sifflet final, à une petite réserve près.  

Score anecdotique

On s'en souviendra, à part pour le score de la rencontre : nos rouges ont fait mieux que résister en première mi-temps face à l'Olympique lyonnais, elles auraient même mérité de rentrer aux vestiaires avec l'avantage. Mais après la pause, les Lyonnaises ont accéléré, et là c'est allé beaucoup trop vite pour les Dijonnaises. Score final 4 à 0, Lyon est champion de France pour la 13e fois d'affilée. Mais encore une fois, on s'en fout, l'essentiel était ailleurs.  

En tout cas, il restera un match pour les Dijonnaises en championnat, ce sera sur la pelouse de Rodez le 4 mai prochain.