Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - DFCO : Antoine Kombouaré, nouvel entraîneur de Dijon

jeudi 10 janvier 2019 à 12:00 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Antoine Kombouaré remplace Olivier Dall'Oglio en tant qu'entraîneur du DFCO, a annoncé ce jeudi matin le club dijonnais.

L'entraîneur kanak s'est engagé au DFCO jusqu'à la fin de la saison.
L'entraîneur kanak s'est engagé au DFCO jusqu'à la fin de la saison. © Maxppp - Nicolas Créach

Dijon, France

Fin du suspense. Le DFCO a annoncé ce jeudi matin le nom du successeur de Olivier Dall'Oglio, remercié le 31 décembre dernier. C'est l'entraîneur kanak, Antoine Kombouaré, qui prendra la relève. 

Son nom faisait partie de la short-list des entraîneurs capables de prendre le poste d'entraîneur. Libre depuis son limogeage au début du mois de novembre du club de Guingamp, son profil de pompier de service, jouait en sa faveur : par deux fois à Valenciennes en 2005, et à Lens en 2014, il a fait monter l'équipe en Ligue 1. 

Olivier Delcourt, le président du DFCO souhaitait un technicien expérimenté, il l'a. À 55 ans, l'ancien joueur du PSG a 381 matchs au compteur en tant d'entraîneur. Antoine Kombouaré vient de s'engager jusqu'à la fin de la saison, et pourrait rempiler pour une année supplémentaire en cas de maintien, indique un communiqué du DFCO. 

On parle aussi d'un entraîneur à fort caractère, dont les prétentions salariales sont importantes. Selon le journal L'Équipe, il gagnait jusqu'ici plus de 100 000 euros par mois à l'En Avant de Guingamp. Une charge non négligeable, pour le club dijonnais qui vient déjà de dépenser 1.8 million d'euros d'indemnité après le licenciement de Olivier Dall'Oglio.