Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au FC Sète, la renaissance et la métamorphose de Kylian Kaiboué, prêté par Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Prêté à Sète, en National, le montpelliérain Kylian Kaiboué (22 ans) évolue et s'épanouit dans un nouveau rôle, au poste de latéral gauche. A 22 ans, il entend désormais s'imposer dans un onze ambitieux, avant de franchir de nouveaux paliers.

Kylian Kaiboué s'épanouit dans un nouveau rôle au FC Sète
Kylian Kaiboué s'épanouit dans un nouveau rôle au FC Sète - MHSC

On l'a connu milieu de terrain à Montpellier, on le découvre latéral gauche au FC Sète. Changement de décor et de costume pour le jeune homme de 22 ans, prêté depuis l'été dernier. Mais comment faut-il désormais le présenter ? Réponse de l'intéressé : "Il faut dire que c'est un joueur polyvalent", sourit-il. "Maintenant, tout le monde sait que je peux jouer à gauche, au milieu, et même derrière, en défense centrale. C'est d'ailleurs là que j'ai joué toute la saison dernière, en N2, avec Montpellier. Dire que je suis polyvalent, ça me va". A la Junior Sambia, son ami au MHSC ? "Exactement ! C'est un bon exemple" lâche-t-il. 

Un joueur polyvalent

Et même si sa zone de confort reste le milieu de terrain, Kylian Kaiboué se plaît et se lâche désormais sur la côté gauche d'une défense, où il affiche de plus en plus d'assurance : "Je commence à m'y plaire. Au début, je n'avais pas trop de repère, mais ça commence à aller. J'essaie d'apporter offensivement, d'être solide défensivement, de donner des centres avec mon pied gauche. Et franchement, je me plais ! De base, mon poste de prédilection, c'est numéro 6 ou 8, mais là, il n'y avait pas trop de monde à gauche, donc on m'a dit d'évoluer à cet endroit, et j'essaie de faire au mieux". 

Pas de quoi, du coup, lui faire regretter sa décision, celle prise en mai dernier, au moment de signer chez le voisin : "Il y a toujours un petit temps de réflexion, avec la famille ou l'agent. On parle un peu par rapport aux propositions. Mais là, c'était intéressant, Sète c'est pas loin de Montpellier, c'est accessible, notamment pour que les dirigeants de Montpellier viennent me voir. En plus, c'est un bon niveau, un bon championnat que je découvre. Franchement, ça se passe bien et j'espère que ça va continuer". 

Prêt à changer pour se relancer

Avec un objectif bien précis, pour celui qui était aux portes de l'équipe première à Montpellier, en Ligue 1, avant une grave blessure, il y a tout juste un an, la rupture d'un ligament interne du genou, à l'entraînement : "l'objectif, c'est d'avoir des minutes de jeu dans un championnat plus haut, parce que je jouais en réserve à Montpellier, un niveau plus bas. En plus, cette saison, j'aurais joué en N3, parce qu'on était descendu. je veux Sète m'a permis de me relancer. je veux montrer au MHSC que je m'aguerris ailleurs, et on verra ce qu'il se passe plus tard". 

En fin de contrat avec Montpellier en juin prochain, échéance d'un bail de trois ans signé avec son club formateur, Kylian Kaiboué fera le point : soit le MHSC lui proposera de rempiler, soit un autre club viendra le chercher. A moins qu'il ne reste au FC Sète, et notamment en cas de montée. 

Portrait de Kylian Kaiboué - Par Bertrand Queneutte

Choix de la station

À venir dansDanssecondess