Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Au "Foot Féminin Nîmes Métropole Gard", l'effet Coupe du monde s'est fait sentir

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Cet été, grâce à la Coupe du monde, le club Foot Féminin Nîmes Métropole Gard a considérablement gonflé ses rangs, avec une quarantaine de nouvelles joueuses. Certaines d'entre elles accompagneront les Bleues sur la pelouse des Costières ce vendredi soir, lors du match amical France/Islande.

Les joueuses du club s'entraînent au pied du stade des Costières.
Les joueuses du club s'entraînent au pied du stade des Costières. © Radio France - Arnaud Roszak

Nîmes, France

Sur le stade annexe des Costières, à deux pas du terrain où évoluent les professionnels, le groupe des 7-10 ans du Foot Féminin Nîmes Métropole Gard (FFNMG) commence l'entraînement. Sur les 12 joueuses présentes sur la pelouse, seulement une seule était déjà inscrite la saison passée. C'est dire à quel point le club a bénéficié de la médiatisation du dernier Mondial de football féminin, organisé en France l'été dernier. 

"En tout, je pense qu'on a enregistré près d'une quarantaine de nouvelles joueuses. On est passé de 6 à 10 équipes." (Manon Bernard, éducatrice )

Dans les tribunes, de nombreux parents sont venus voir jouer leurs enfants. Pascal a inscrit sa fille Maya cet été : "Elle a suivi les Bleues pendant la Coupe du monde et a voulu s'inscrire. Maintenant, elle adore ça !" 

Changement de mentalité

Si le parcours des Bleues s'est malheureusement arrêté assez tôt en juin dernier (la France a été éliminée en quart de finale), la couverture de l'événement a permis de changer le regard sur ce sport et a encouragé les parents à inscrire leurs filles. 

"Avant, dans le département, nos filles jouaient contre des équipes de garçons car il n'y avait pas assez de licenciées, raconte Gabrielle Taves, salariée du Foot Féminin Nîmes Métropole Gard. Maintenant, ce n'est plus le cas et on peut faire évoluer nos joueuses sur des plateaux féminins. Cela a fait changer d'avis quelques parents réfractaires !"

Choix de la station

France Bleu