Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Au Havre AC, la fumée blanche pour Pape Gueye

Titulaire pour la première fois en Ligue 2 face à Lens, lundi dernier, Pape Gueye a montré qu'il était un candidat sérieux pour s'imposer au milieu de terrain. Un jeune joueur talentueux et plein de promesses, sur lequel le HAC espère pouvoir s'appuyer.

Cette saison, Pape Gueye était déjà apparu contre Lens, à domicile
Cette saison, Pape Gueye était déjà apparu contre Lens, à domicile © Maxppp - Emmanuel Lelaidier

Le Havre - France

Sa première titularisation, il la doit à la grave blessure de Victor Lekhal. Mais sa belle prestation, c'est essentiellement à lui qu'il la doit. A 20 ans, Pape Gueye a enfin été lancé d'entrée, lundi dernier, sur la pelouse de Lens. Une première attendue par l'intéressé mais aussi par de nombreux supporters. Depuis la signature de son premier contrat pro, en juin 2017, le jeune homme du Blanc Mesnil a passé l'essentiel de son temps à jouer en réserve et n'était apparu qu'à trois reprises en championnat avec l'équipe première. Seulement, par la force des choses, l'horizon est en passe de se dégager. 

Impossible de se réjouir de l'absence de Victor Lekhal, pièce maîtresse et formidable garçon dans l'effectif du HAC. En revanche, Pape Gueye a l'opportunité de prouver à tous, et notamment à ses dirigeants, qu'il a bel et bien la trempe d'un futur bon, voire grand joueur, à son poste. Des dirigeants qui tenteront, le cas échéant, de tout faire pour prolonger ce jeune issu du centre de formation. Il ne reste, en effet, qu'un peu plus d'un an de contrat au milieu de terrain, lancé tardivement. 

Reportage - Bertrand Queneutte